Retour

Si le temps c’est de l’argent, alors l’argent fait le bonheur

L'argent ferait finalement le bonheur des gens selon des chercheuses de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) et de la Harvard Business School.

Dans l'étude « Buying time promotes happiness » (Acheter du temps favorise le bonheur), parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences en début de semaine, les professeures en psychologie Elizabeth Dunn et Ashley Whillans concluent que rémunérer quelqu'un pour se décharger des tâches ménagères est lié à une plus grande satisfaction par rapport à sa vie.

Les spécialistes ont sondé plus de 6000 adultes aux États-Unis, au Danemark, au Canada et aux Pays-Bas. Elles leur ont demandé si et combien d’argent ils dépensaient chaque mois pour avoir plus de temps libre. Les répondants devaient aussi évaluer leur niveau de satisfaction dans leur vie quotidienne et répondre à des questions par rapport à leur niveau de stress.

Les chercheuses ont découvert que les répondants qui dépensaient de l’argent pour acheter des services leur permettant d’économiser du temps étaient plus satisfaits de l'état de leur vie, un effet qui tenait même après avoir contrôlé leur niveau de revenu.

« Les avantages de s’acheter du temps ne sont pas seulement pour les gens riches », explique la professeure de l’UBC Elizabeth Dunn. « Nous pensions que les effets tiendraient seulement pour les gens avec pas mal de revenus disponibles, mais à notre surprise, nous avons trouvé le même effet à travers les échelles de revenus », poursuit-elle.

Pour tester leur conclusion, les chercheuses ont également mené une expérience sur le terrain. Soixante adultes choisis au hasard ont reçu 40 $ qu'ils devaient dépenser lors d’une fin de semaine pour un achat permettant d’économiser du temps. Ils ont aussi reçu 40 $ lors d’une autre fin de semaine pour effectuer un achat matériel. Les résultats ont révélé que les gens se sentaient plus heureux quand ils dépensaient de l’argent pour gagner du temps.

Malgré les avantages, les chercheuses ont été surprises de constater que peu de gens décident de dépenser leur argent pour économiser du temps dans la vie de tous les jours. « Même si s’acheter du temps peut servir de tampon face aux pressions de la vie quotidienne, peu de gens le font même s’ils peuvent se le permettre », dit Mme Dunn.

Plus d'articles

Commentaires