Retour

Solar Impulse 2 fait étape dans une ville historique de l’aviation américaine

Poursuivant son tour du monde, l'avion solaire expérimental Solar Impulse 2 a atterri samedi soir à Dayton, en Ohio. Il s'agit de son avant-dernière étape avant d'entreprendre sa traversée de l'Atlantique.

L'avion solaire a atterri samedi soir à Dayton, en Ohio, peu avant 10h00 du soir (6h00 GMT), 16 heures et 34 minutes après avoir décollé de Tulsa, en Oklahoma.

Solar Impulse 2 effectuera ensuite sa dernière étape nord-américaine à New York puis traversera l'Atlantique et se posera en Europe, avant un retour à son point de départ à Abou Dhabi, d'où l'avion a décollé le 9 mars 2015.

Une étape symbolique

Dayton est la ville d'origine des frères Wright, pionniers américains de l'aviation, connus pour avoir effectué le premier vol avec un aéronef motorisé en 1903. Leur descendante, Amanda Wright Lane, était d'ailleurs présente samedi soir.

Aux commandes de l'avion expérimental, l'homme d'affaires suisse André Borschberg a déclaré sur le tarmac : « Les gens nous disaient que ce que les frères Wright et ce que nous voulions accomplir était impossible. Ils avaient tort! »

À bord du Solar Impulse, Borschberg avait battu le record du vol en solitaire le plus long en juillet dernier, lors d'un voyage transpacifique de 118 heures, cinq nuits et cinq jours, ralliant le Japon à Hawaï. Un entraînement utilisant des techniques de méditation et d'hypnose l'avait aidé à rester alerte.

Un prototype unique

Fabriqué en fibre carbone, le Solar Impulse n'est pas plus lourd qu'une voiture et vole à une vitesse de croisière de 55 à 100 km/heure.

Les ailes de l'avion - plus larges que celles d'un Boeing 747 - portent 17 000 cellules photovoltaïques qui fournissent l'énergie nécessaire aux quatre moteurs de l'avion à hélice. La nuit, l'avion vole grâce à l'énergie qu'il a stockée.

L'avion peut monter à une altitude de 8500 mètres (28 000 pieds), mais vole généralement plus bas par souci d'économie.

L'appareil effectue un tour du monde destiné avant tout à montrer les capacités des énergies renouvelables. Mais il est peu probable qu'un avion solaire commercial voie le jour dans un avenir proche.

Plus d'articles

Commentaires