Retour

Solar Impulse 2 réussit sa traversée de l'Atlantique

L'avion solaire Solar Impulse 2 a achevé la 15e étape de son tour du monde jeudi matin, en Espagne, après avoir terminé sa traversée de l'océan Atlantique.

Il a atterri à l'aéroport de Séville vers 7 h 40, heure locale. 

Le pilote aux commandes de l'appareil, le Suisse Bertrand Piccard, a indiqué en matinée sur Twitter qu'il entamait la fin de sa traversée de 6272 kilomètres au-dessus de l'océan. « Je traverse la côte à Faro [Portugal] après trois jours de vol au-dessus de l'océan Atlantique », a-t-il écrit.

Ce périple est le deuxième en longueur de ce tour du monde pour le Solar Impulse 2, après celui entre Nagoya au Japon et l'archipel d'Hawaï dans le Pacifique, qui a duré cinq jours et cinq nuits.

Tôt mercredi, l'avion avait connu quelques turbulences, à la hauteur des Açores, selon M. Piccard. « Après une longue nuit de turbulences et peu de sommeil, je vois les premières lueurs du jour », a-t-il écrit, quelques heures avant d'atterrir. 

Le 11 juin, l'avion a terminé sa traversée des États-Unis avec un passage remarqué au-dessus de l'île de Manhattan et de la statue de la Liberté, à New York. Il a entamé lundi sa traversée de l'Atlantique après quelques jours de repos. 

Solar Impulse 2 est propulsé par des hélices fonctionnant grâce à l'énergie fournie par 17 000 cellules photovoltaïques. Il avance généralement à un peu moins de 50 km/h, même s'il peut aller jusqu'à doubler sa vitesse lorsqu'il est en pleine exposition au soleil.

Il a commencé son voyage le 9 mars 2015, à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. Son parcours devait durer cinq mois à l'origine, mais l'appareil a été contraint à une escale technique de 10 mois à Hawaï afin de résoudre un souci de batteries.

M. Piccard alterne le pilotage de l'appareil avec son compatriote André Borschberg.

Plus d'articles

Commentaires