Retour

Transformer des quenouilles en carburant tout en nettoyant l'environnement

Un scientifique manitobain tente d'allier deux idées souvent opposées: l'environnement et la production de carburant. Richard Grosshans croit que la quenouille pourrait permettre de nettoyer le lac Winnipeg et les terres humides de la province, tout en pouvant être transformé en biocarburant.

Il étudie ces plantes qui sont très efficaces pour absorber les éléments polluants se retrouvant dans l'eau comme le phosphore et l'azote. Richard Grosshans retire donc ces substances de l'environnement en en faisant la culture. « Par la culture et la gestion, nous pouvons régénérer et restaurer les habitats humides pour les oiseaux qui y vivent », affirme le chercheur.

Ce Manitobain est le chercheur principal en bioéconomie du programme de l'eau de l'Institut international de développement durable. Épaulé par d'autres scientifiques, il désire retirer le phosphore qu'on retrouve dans le lac Winnipeg et les autres étendues d'eau non seulement parce que cela contribue à la prolifération d'algues vertes visqueuses dans l'eau, mais aussi parce que cela nuit à l'environnement.

Après la récolte, Richard Grosshans et son équipe transforment la plante en biomasse, une matière pouvant produire de l'énergie. Cette initiative a été instaurée dans plusieurs zones humides au Manitoba et le chercheur croit qu'il existe un réel potentiel dans une multitude d'endroits.

Ses efforts ne sont pas passés inaperçus et il a récolté plusieurs prix. Richard Grosshans et plus de 100 Manitobains sont honorés par un concours de CBC. Ces personnes ont été choisies parce qu'elles ont façonné la province par le passé, parce qu'elles nous guident présentement ou parce qu'elles seront des leaders à l'avenir.

Plus d'articles

Commentaires