Un objet rouge foncé, de forme très allongée et qui ne ressemble en rien aux composants habituels de notre système solaire a été observé par une équipe internationale d'astrophysiciens.

Un texte d'Alain Labelle

C’est la première fois qu’un astéroïde en provenance de l’espace interstellaire est étudié par des astrophysiciens pendant qu’il traverse notre système solaire.

Les observations de cet objet particulier qui voyage dans l’espace depuis des millions d’années ont été effectuées grâce à plusieurs instruments, dont le Très Grand Télescope de l’Observatoire européen austral (ESO), situé au Chili.

Un travail d'équipe

La première observation s’est déroulée le 19 octobre 2017 à l’aide du télescope hawaïen Pan-STARRS 1. Le petit point de lumière ressemblait à un astéroïde de faible dimension se déplaçant à vitesse élevée.

Des calculs ont cependant révélé que cet astre, baptisé Oumuamua, n’a pas la même origine que l’ensemble des astéroïdes et autres comètes observés à ce jour. Il provient en fait de l’espace interstellaire, et non des ceintures d’astéroïdes de notre système.

Pour réussir à l’étudier, les astronomes ont dû réagir promptement. C'est l'astrophysicienne Karen Meech, de l'Université d'Hawaï, aux États-Unis, qui a dirigé l'effort international.

Le Très Grand Télescope de l’ESO a donc vite été réquisitionné pour étudier cet objet bien particulier. Il a ainsi été possible de déterminer sa brillance ainsi que sa couleur, avec une précision impossible à obtenir avec les plus petits télescopes.

Voici quelques caractéristiques d’Oumuamua :

  • Il est une dizaine de fois plus long que large;
  • Sa longueur est estimée à plus de 400 mètres;
  • Il est d’apparence compliquée, ondulée;
  • Il est totalement inerte, aucune trace de poussière n’ayant été détectée dans son environnement proche.

Toutes ces propriétés laissent à penser que cet astéroïde est dense, potentiellement rocheux, voire majoritairement constitué de métal. Il serait dépourvu de quantités importantes d’eau ou de glace.

Originaire de la Lyre

Les premiers calculs orbitaux montrent que l’objet provient d’une région du ciel voisine de l’étoile Vega, dans la constellation boréale de la Lyre.

Son voyage depuis l’espace interstellaire jusqu’à notre système solaire aurait duré quelque 300 000 ans, malgré de fait qu’il se déplace à la vitesse éclair de 90 000 kilomètres par heure.

Oumuamua a probablement erré dans la Voie lactée des centaines de millions d’années avant qu’il ne rencontre fortuitement le Système solaire, selon les auteurs de ces travaux publiés dans le magazine Nature.

Plus d'articles

Commentaires