Retour

Un Baie-Comois obtient un permis de pêche au requin

Un premier permis de pêche sportive au requin sur la Côte-Nord a été octroyé au Baie-Comois Simon Turcotte. Le pêcheur devra toutefois respecter plusieurs conditions imposées par le permis et colliger des données scientifiques sur les espèces qu'il capturera.

Un texte de Laurence Royer

Simon Turcotte a toujours été passionné par la pêche. Il a fait des démarches auprès du gouvernement pour obtenir le même permis qui est accordé aux pêcheurs de requin dans les Maritimes.

Selon Simon Turcotte, le gouvernement lui a répondu que pour autoriser la pêche sportive au requin dans le secteur de Baie-Comeau, il fallait d’abord obtenir des données sur les espèces présentes dans le secteur.

Le pêcheur a donc proposé de faire lui-même cette cueillette de données.

Un permis lui a donc été octroyé. Simon Turcotte doit toutefois respecter plusieurs conditions. D’abord, le permis n’est valide que pour le mois de septembre. La remise à l’eau est obligatoire et des restrictions sont imposées sur le type de fil et d’hameçon à utiliser.

De plus, comme le prévoyait l’entente avec le délivreur du permis, il devra recueillir des données scientifiques sur les espèces pêchées.

Requin du Groenland

Le permis permet à Simon Turcotte de pêcher toutes les espèces de requin. Il a d’abord voulu éviter de pêcher le requin du Groenland afin de protéger l’espèce.

Il a discuté avec le président et directeur scientifique du Groupe d'étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland, Jeffrey Gallant, afin d’identifier les secteurs les plus fréquentés par cette espèce de requin.

Jeffrey Gallant lui a indiqué que le requin du Groenland n’a pas été observé dans la région de Baie-Comeau depuis plusieurs années et que la pêche d’un individu de cette espèce serait une bonne nouvelle, selon Simon Turcotte.

La chance n’a toutefois pas encore souri à Simon Turcotte. Malgré quelques sorties en mer, il n’a pas encore pêché ni observé de requin.

Plus d'articles

Commentaires