Retour

Un bout de queue pourrait être celui d'une nouvelle espèce de dinosaure

Une équipe de chercheurs de l'Université de l'Alberta a participé à la découverte dans de l'ambre fossilisé d'une partie de la queue d'un dinosaure qui pourrait être une nouvelle espèce jusqu'ici inconnue ou encore le bébé d'une espèce déjà recensée.

La recherche a été effectuée en collaboration avec plusieurs chercheurs du Canada, de la Chine et du Royaume-Uni.

Le petit dinosaure avait la taille d’un rouge-gorge. Il ferait d’ailleurs partie d'une espèce ancêtre des oiseaux. Il serait de la même grande famille que le tyrannosaure et le vélociraptor. Il ne pouvait toutefois pas voler. Il marchait sur deux pattes et serait carnivore, se nourrissant notamment d’insectes.

En analysant le morceau de fossile, les chercheurs ont constaté que des plumes avaient été préservées.

« La forme des plumes de la queue est différente de celles des oiseaux modernes, mais également de celles trouvées précédemment sur d’autres fossiles de dinosaures. [...] La portion de la queue est tellement petite qu’on ne peut pas identifier à une espèce connue. Ce peut être, parce que c’est un bébé ou encore parce que c’est une espèce jusqu’ici inconnue », indique Scott Persons, chercheurs de l’Université de l’Alberta ayant participé à cette découverte.

Le dinosaure pourrait être mort emprisonné dans la résine.

« Ce petit dinosaure pourrait s’être nourri d’insectes et s’être retrouvé coincé dans la résine. Ce peut aussi avoir été un type de dinosaure qui aimait vivre dans les arbres. Il peut être mort et être tombé de l’arbre, puis avoir été fossilisé par la résine », relate M. Persons.

L’ambre, de la résine d’arbre fossilisée, permet de découvrir des fossiles en trois dimensions de petits dinosaures, bien préservés. Le spécimen analysé provient du Myanmar. Les chercheurs y ont aussi trouvé des insectes, des plantes,et même un peu de sang fossilisés.

Plus d'articles

Commentaires