Retour

Un certain état de conscience rétabli grâce à un implant

Un Français de 35 ans qui était dans un état végétatif depuis 15 ans après un accident de la route a montré des signes de conscience après que des neurochirurgiens lui eurent implanté un stimulateur électrique du nerf vague au niveau de la poitrine.

Un texte d'Alain Labelle

La stimulation par impulsions électriques de ce nerf crânien, situé dans le tronc cérébral de la base du cerveau à l’aorte, a permis au patient de suivre des objets avec ses yeux et de rester éveillé lorsqu’on lui lit un livre. Il réagit aussi à des questions simples, telles que tourner la tête lorsqu'on le lui demande - même si cela prend environ une minute.

En outre, il réagit à des stimuli menaçants. Il ouvre grand les yeux lorsque quelqu’un place soudainement son visage près du sien.

Ce nouveau traitement remet en question l’idée largement répandue selon laquelle il n'y a pas de perspective de rétablissement de la conscience d'un patient s'il est dans un état végétatif depuis plus de 12 mois.

Un état de conscience minimale

Le traitement ne lui a pas permis de retrouver son état de conscience initial. Le patient est passé d'un état végétatif à un état de conscience minimale, une amélioration qui peut également être constatée à la lecture des examens par imagerie cérébrale. Ces derniers montrent une plus grande activité dans les zones du cerveau impliquées dans le mouvement, la sensation et la conscience.

« Ces observations montrent qu’une bonne intervention peut mener à des changements du niveau de conscience, et ce, même dans les cas les plus sévères », explique Angela Sirigu.

Pour le moment, les bénéfices de l’implant sont basés sur un seul patient, mais les chercheurs envisagent d'étendre le traitement à d'autres personnes.

La stimulation du nerf vague est déjà utilisée pour traiter les personnes atteintes d'épilepsie et de dépression.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Current Biology.

Plus d'articles

Commentaires