Le biologiste Christian Landry se retrouve dans le palmarès des dix meilleures recherches scientifiques de l'année du magazine Québec Science.

Un texte de Félix Morrissette Beaulieu

Le chercheur de l’Université Laval a reçu les honneurs avec sa recherche intitulée « Quand deux gènes ne valent pas mieux qu’un ». Les résultats de la recherche portent sur la duplication génétique et ses effets sur la résilience des cellules.

Christian Beaudry s'intéresse plus particulièrement à l'évolution des gènes. Les gènes de l'être humain se sont dupliqués au fur et à mesure que les cellules se sont divisées. Ce phénomène se nomme la duplication des gènes, précise le Gaspésien.

Jusqu'à cette découverte, les biologistes considéraient que plusieurs copies d’un gène protégeaient les organismes des maladies génétiques. Les recherches de M. Landry montrent plutôt que deux gènes dupliqués ne permettent pas nécessairement d’être mieux protégés lors de mutations génétiques qui mènent, dans certains cas, à des maladies génétiques.

« C’est le fun de voir que nos travaux sont dans un magazine qui couvre plus large, ajoute M. Landry ».

Le magazine Québec Science a choisi la recherche de M. Landry parmi 124 travaux scientifiques publiés en 2017 dans différents domaines.