Retour

Un élève de Joliette sème l'émoi dans la communauté scientifique

Un jeune Québécois sème l'émoi dans la communauté scientifique parce qu'il affirme avoir découvert une cité maya à partir de cartes satellites.

Un reportage d'Azeb Wolde-Giorghis

William Gadoury ne sait plus où donner de la tête. Son directeur d'école, Robert Cyr, s'est même transformé en attaché de presse pour endiguer la demande des médias qui veulent rencontrer le jeune homme.

L'élève de l'Académie Antoine-Manseau, à Joliette, s'intéresse à la civilisation maya depuis 2012 et en serait venu à faire la découverte d'une cité inconnue jusqu'à présent.

« Je me suis mis à chercher sur les Mayas, pour comprendre pourquoi ils annonçaient la fin du monde. J'ai compris que ce n'était pas la fin du monde, mais la fin d'un grand cycle de 5126 ans. »

« J'ai compris que les Mayas étaient de bons bâtisseurs, mais qu'ils construisaient leurs cités dans des endroits qui avaient peu de sens, loin des rivières, loin des sols fertiles, dans les montagnes, donc je trouvais que ça n'avait pas de sens pour une civilisation aussi intelligente. »

Il cherche une explication dans la mythologie maya, et se tourne vers l'astronomie.

À l'aide d'images de Google Earth, il remarque que l'alignement des étoiles correspond à l'emplacement des cités.

« J'ai découvert que les Mayas ont positionné 117 de leurs plus importantes cités en fonction de 22 constellations. Du moment que je me suis mis à chercher une 23e constellation, je me suis rendu compte qu'il manquait une cité maya pas découverte. »

Il réussit à convaincre l'Agence spatiale canadienne de lui fournir des photos satellites en haute résolution.

« C'est la première fois que quelqu'un est capable de faire une corrélation entre la position des constellations et les positions des villes que les Mayas ont construites. Essayer de démontrer qu'une constellation pourrait positionner une ville perdue, c'est une première dans le monde », affirme Denis Delisle, de l'Agence spatiale canadienne.

Mais des archéologues et des experts remettent en question la découverte et le fait d'établir une corrélation entre les cités mayas et les constellations. Ils affirment également que William Gadoury n'a pas découvert de nouvelle cité, mais qu'il s'agit plutôt d'un site abandonné.

Vrai ou pas, le jeune Gadoury voudrait faire partie d'une expédition de reconnaissance sur le terrain.

En attendant, il sera porte-parole de l'Expo-sciences pancanadienne à l'Université McGill, le 18 mai. Il représentera également le Québec à l'Expo-sciences internationale au Brésil, en août 2017.

Certains vont même jusqu'à dire qu'Hollywood pourrait vouloir faire un film sur William Gadoury. Et quand on lui demande quel acteur pourrait l'incarner, il hésite entre Leonardo Di Caprio et Johnny Depp.

Plus d'articles

Commentaires