Retour

Un médicament contre le diabète efficace pour le cancer du sein

Un médicament destiné à traiter le diabète pourrait être efficace dans le traitement du cancer du sein résistant aux médicaments, selon une étude menée par des chercheurs de l'Université de la Saskatchewan.

Le médicament, appelé métformine, est généralement utilisé pour traiter le diabète de type 2, mais il serait aussi efficace pour empêcher les cellules cancéreuses du cancer du sein d'acquérir une résistance aux médicaments. Il pourrait même supprimer la résistance après son apparition.

Ces résultats ont été publiés en décembre dans la revue scientifique PLOS ONE. L’étude, qui a duré cinq ans, était dirigée par la chercheuse Terra Arnason, de l’Université de la Saskatchewan, à Saskatoon.

Des études antérieures avaient déjà indiqué que la métformine a une activité antiproliférative contre plusieurs types de cellules cancéreuses. Des études cliniques suggéraient aussi que le médicament pouvait augmenter la survie des patients cancéreux et éviter l’émergence de nouvelles tumeurs.

L'équipe de l’Université de la Saskatchewan a donc dirigé ses efforts sur le cancer du sein, puisqu’il s’agit d’un cancer qui peut récidiver plus d’une fois chez une femme.

« Nous avons choisi un des pires cancers pour voir si nous pourrions l’inverser », explique Mme Arnason.

Lutte contre le cancer du sein

À la suite de tests, les chercheurs ont découvert que la métformine empêche les cellules cancéreuses de proliférer. Le même effet a été observé sur les cellules ayant acquis une résistance à un médicament anticancéreux, la doxorubicine.

De même, le traitement à la métformine empêche les cellules de devenir résistantes aux médicaments.

Mme Arnason note toutefois qu'il y a des limites à ce qu'il est possible de faire dans un tube à essai. « Nous pouvons déjà guérir le diabète de 20 façons dans un tube à essai, mais nous ne pouvons pas encore le guérir chez les patients », dit-elle.

En collaboration avec le Collège de médecine vétérinaire de l’Université de la Saskatchewan, les chercheurs poursuivent la recherche afin d’étudier les effets du médicament sur les chiens depuis trois ans.

« Croyez-le ou non, les chiens aussi peuvent avoir le cancer, explique Mme Arnason. Et une proportion très élevée d’entre eux devient résistante aux médicaments. »

Elle ajoute que les résultats des recherches semblent démontrer que la résistance aux médicaments disparaît des cellules cancéreuses lorsqu'on administre de la métformine aux chiens. L’étude sur les chiens se poursuivra pendant deux ou trois ans de plus avant la publication de cette étude.

La recherche sur un petit campus

Sans le partenariat avec le Collège de médecine vétérinaire et la collaboration de ses collègues, Mme Arnason croit qu’elle n’aurait pas été aussi confiante dans ces résultats.

« Notre étude aurait été au sujet des cellules dans des tubes-éprouvettes, dit-elle. Nous n'aurions pas fait d'études avec des souris, ce qui nous a donné cette confiance pour obtenir ces conclusions. »

Selon elle, cette collaboration a été possible grâce à la proximité des établissements de recherche à Saskatoon.

« Je ne crois pas que cela aurait été possible à Toronto ou à Vancouver, où il n'y a pas cette proximité, et où les campus plus petits sont tous situés au même endroit », explique-t-elle.

De plus amples études seront nécessaires pour déterminer si l’effet de la métformine est de courte durée ou permanent.