Retour

Une créature mystérieuse ressemblant à un loup tuée au Montana

Un éleveur vivant dans le Montana a tué un animal ressemblant à un loup après l'avoir repéré dans un pâturage avec du bétail, mais en y regardant de plus près, les responsables de la faune de l'État ont décidé de prélever des échantillons d'ADN dans le but de déterminer clairement de quelle espèce il s'agit.

Le porte-parole local de Montana Fish, Wildlife and Parks, Bruce Auchly, a dit que les griffes avant et les canines de l'animal sont trop courtes et que ses oreilles sont trop grandes par rapport à son crâne pour être un loup de race pure.

« Ce qui n’est pas remis en question, c'est que l’animal était une jeune femelle non allaitante et un canidé », une famille qui regroupe les chiens, les renards, coyotes et loups, ont indiqué les autorités de la faune et des parcs dans un communiqué.

« Ces faits ne sont pas inhabituels dans les fermes et les ranchs du Montana », ont ajouté les autorités.

Spécialiste de la gestion du loup, Ty Smucker a affirmé que l’animal pourrait être un hybride entre un chien et un loup.

Plusieurs théories

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes ont spéculé que cette créature pourrait être un ourson mal nourri, une créature semblable à un loup-garou connue comme étant un Homme-chien, ou bien un loup sinistre (Canis dirus) appelé « dire wolf » en anglais.

« Premièrement, [dire wolf] était une chanson des Grateful Dead en 1971, a dit Bruce Auchly au journal Great Falls Tribune. Je sais, je l’ai écouté à de nombreuses reprises. Deuxièmement, il s’agit d’un animal préhistorique, comme les mastodontes et les tigres à dents de sabre; alors il n’existe pas. »

Les tissus prélevés ont été envoyés pour subir des tests d’ADN, mais les résultats demeurent inconnus pour l’instant.

L’animal a été abattu le 16 mai dernier près de la localité de Denton, une communauté d’environ 250 personnes située à 180 kilomètres au nord-est de la capitale de l’État, Helena.

Le garde de parc Zach Norris souligne que l’éleveur avait le droit de tuer la bête parce qu’elle a été vue près du bétail, de chiens et d’enfants.