Retour

Une diplômée de l'UNB en lice pour devenir un des nouveaux astronautes canadiens

Une diplômée de l'Université du Nouveau-Brunswick (UNB) est en lice pour devenir l'un des deux nouveaux astronautes de l'Agence spatiale canadienne. Crystal LaFlamme, une géoscientifique, a passé avec succès les trois premières rondes de sélection pour figurer parmi les 72 candidats retenus par l'agence.

Dans un communiqué publié par l'UNB, la femme originaire d'Ottawa a déclaré : « C'est surréel de faire partie de ce processus. J'ai présenté ma candidature à la toute dernière minute. Je n'étais même pas certaine de satisfaire les exigences fondamentales. »

« Si je suis choisie, je serai terrifiée, nerveuse, enthousiaste - une multitude d'émotions se bousculeront en moi », a-t-elle confié.

Mme LaFlamme, qui est également diplômée des universités Acadia et Memorial, est aujourd'hui chercheuse à la University of Western Australia. Elle participe à une recherche sur la formation et l'évolution de la croûte terrestre.

Un processus de sélection rigoureux

L'agence a récemment soumis ses candidats astronautes à des tests afin d'évaluer leurs capacités mentales et physiques. « C'était éprouvant », reconnaît Crystal LaFlamme. « Nous avons été poussés physiquement aux limites de nous-mêmes, à la fois dans l'eau et sur terre. On a aussi évalué nos aptitudes à résoudre des problèmes. »

L'Agence spatiale canadienne indique que les deux nouveaux astronautes seront choisis cet été. Les deux recrues se rendront au Centre spatial Lyndon B. Johnson de la NASA à Houston en août.

Outre Crystal LaFlamme, un autre diplômé de l'UNB, Alex DeLorey, figure parmi les 72 candidats toujours dans la course. L'ingénieur originaire de Moncton travaille pour SNC-Lavallin en Ontario. Il a consacré l'été 2016 à parfaire sa préparation en apprenant à piloter, à faire de la plongée sous-marine et du parachutage. Il a aussi obtenu un certificat d'opérateur radio.

Plus d'articles