Retour

Une infection urinaire? Oubliez le jus de canneberge, dit une nouvelle étude

Une étude publiée dans la plus récente édition du Journal of the American Medical Association (JAMA) indique que la consommation de produits à base de canneberges ne fait rien pour prévenir ni guérir les infections urinaires.

Des chercheurs de l'Université Yale ont donné deux capsules totalisant 72 mg de concentré de canneberge - l'équivalent de 0,6 litre de jus de canneberge - à 185 patientes de 21 foyers de soins chaque jour pendant un an.

Au terme des recherches en double aveugle, Manisha Juthani-Mehta, spécialiste en maladies infectieuses et auteure principale de l'étude, affirme qu'il n'y a eu aucune différence statistique majeure dans la présence de bactéries et d'infections urinaires entre le groupe traité (29,1 %) et le groupe de contrôle (29,0 %).

Dans la même édition du JAMA, la Dre Lindsay Nicolle, spécialiste en infections urinaires de l'Université du Manitoba, a signé un éditorial non équivoque incitant ses confrères et consoeurs à arrêter de proposer les produits à base de canneberges comme thérapie efficace contre les infections urinaires.

Depuis quelques années, certaines études soutiennent que les canneberges et bleuets empêchent les bactéries d'adhérer à la paroi des voies urinaires grâce à un phénomène chimique. Pourtant, la professeure manitobaine souligne que ce mécanisme n'a pas encore fait la preuve de son efficacité chez les humains.

Plus de 150 millions de cas d'infections urinaires sont recensés chaque année dans le monde. Alors que la résistance aux antibiotiques met en lumière l'importance de trouver une nouvelle méthode de lutte contre ces infections, l'antibiothérapie demeure le traitement standard.