Retour

Une pompe à vélo transformée en prothèse de main

Des étudiants de l'Université de Calgary ont créé une prothèse de main qui ne coûte que 25 dollars en matériaux, pour leur projet de fin d'études à l'École d'ingénierie Schulich.

Un texte de Tiphanie Roquette

Leur invention utilise simplement une pompe à vélo, une bouteille d’eau et un ballon de baudruche. Une fois le tout assemblé, ils peuvent saisir des objets jusqu’à 15 minutes d’affilée.

Le ballon est rempli de sucre et fixé au goulot d’une bouteille en plastique dont le fond a été découpé. La bouteille peut ainsi être portée comme un gant. Un tuyau relit le ballon à une pompe à vélo qui a été modifié pour qu’elle puisse aspirer l’air.

L’utilisateur presse le ballon de baudruche sur l’objet qu’il souhaite saisir. Le sucre permet au ballon de se mouler autour de l'objet choisi. Une fois la pompe actionnée, l’air est aspiré en dehors du ballon de baudruche, ce qui durcit le sucre et permet de saisir l’objet.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, les jeunes inventeurs montrent différentes possibilités offertes par leur prothèse comme manger, boire un verre d’eau, écrire sur du papier ou taper sur un clavier d'ordinateur.

Ce type d’invention est déjà utilisé dans la robotique, mais les étudiants ont eu l’idée de l’adapter au domaine de la prothétique humaine.

« Il y a beaucoup de personnes dans les pays peu développés qui n’ont pas les ressources pour créer une prothèse qui fonctionne bien. Notre conception est simple et pourra être reconstituée avec les matériaux disponibles [sur place] », explique l’étudiant en ingénierie Joel Neumann.

Le groupe de six créateurs a réalisé une deuxième vidéo publiée sur YouTube qui montre comment construire leur bras prothétique. Ils espèrent ainsi populariser le concept et trouver des améliorations.

Le ballon de baudruche s’étire en effet s’il contient trop de sucre, ce qui limite la taille des objets pouvant être saisis. Comme la pompe à vélo est actionnée par la jambe, l'utilisateur doit donc être en équilibre sur un seul pied. Les étudiants espèrent créer une valve qui améliore l’efficacité de leur concept.

Leur invention est présentée lors de la foire de design de l’École d’ingénierie Schulich, de l’Université de Calgary. Plus de 100 projets de robotique sont réalisés chaque année et dévoilés au public.

Plus d'articles

Commentaires