Retour

Une première entreprise privée autorisée à aller sur la Lune

Pour la première fois, une entreprise privée a reçu la permission du gouvernement américain d'envoyer une capsule non habitée sur la Lune.

L'entreprise américaine Moon Express, fondée en 2010, compte poser sur la Lune un engin de la taille d'une machine à laver pour une mission de deux semaines. 

« Nous sommes à présent libres d'aller explorer le ''huitième continent'' de la Terre, la Lune, pour en apprendre davantage et y chercher des ressources pour le bien de toute l'humanité », a dit Bob Richards, PDG de Moon Express.

La construction de l'appareil baptisé MX-1 n'est pas tout à fait terminée. Toutefois, il devrait décoller vers la fin de 2017 à partir de la Nouvelle-Zélande à l'aide d'une fusée produite par Rocket Lab, une autre société émergente.

Cette première mission privée vers la Lune est évaluée à 10 millions de dollars.

L'approbation officielle a été octroyée par l'Agence fédérale de l'aviation, qui a auparavant consulté la Maison-Blanche, le département d'État et l'Agence spatiale américaine (NASA). Une permission qui se révèle « un grand bond pour l'humanité », selon Bob Richards.

Jusqu'ici, seules les agences gouvernementales des États-Unis, de la Chine et l'ancienne Union soviétique ont envoyé des engins sur la Lune.

Moon Express compte cinq clients pour cette mission, dont une compagnie qui offre la possibilité aux gens de déposer leurs cendres sur la Lune. Celles des parents de M. Richards feront d'ailleurs partie du premier voyage.

Cette décision des États-Unis ouvre la porte à d'autres missions privées vers la Lune, des astéroïdes ou Mars.

Plus d'articles

Commentaires