Les images les plus précises à ce jour des axones, le câblage interne du cerveau, ont été produites grâce à un nouvel appareil d'imagerie par résonance magnétique mis au point par des scientifiques britanniques.

Un texte d'Alain Labelle

Le Pr Derek Jones et ses collègues du laboratoire CUBRIC ( Cardiff University's Brain Research Imaging Centre ) espèrent que le recours à cet appareil aidera à mieux comprendre certains problèmes neurologiques et remplacera les biopsies invasives.

En fait, il est même possible d’apercevoir sur les images les fibres par lesquelles le processus de la pensée est véhiculé.

La technologie à la base de cette percée est le scanner 7 Tesla, produit par Siemens.

Le scanner utilise un puissant champ magnétique, généré par les aimants supraconducteurs, couplé avec une antenne radio qui « écoute » les signaux électriques produits par les noyaux d'hydrogène des molécules dans le cerveau.

Les images réalisées par cet appareil permettent de voir les axones, ces fibres nerveuses de matière blanche qui sont en quelque sorte le câblage du cerveau. Un axone prolonge le neurone et conduit le signal électrique vers la zone synaptique d’un autre neurone.

Les axones transportent ainsi des milliards de signaux électriques. La capacité de bien les visualiser permet de montrer leur direction ainsi que la densité du câblage du cerveau.

Les scanners actuels sont capables de montrer des lésions et des zones endommagées du cerveau.

La nouvelle technologie, qui montre aussi la densité axonale, aidera à expliquer comment les lésions affectent les voies motrices et cognitives du cerveau.

Pour la médecine, cette percée signifie qu’il sera désormais possible d’observer la structure du cerveau et son fonctionnement en même temps.

Plus d'articles

Commentaires