Retour

Wendicératops : une chasseuse de fossiles albertaine est immortalisée

Les efforts d'une chasseuse de fossiles albertaine, Wendy Sloboda, ont été récompensés mercredi quand son nom a été donné à une nouvelle espèce de dinosaure : le Wendiceratops pinhornensis.

Le Wendiceratops pinhornensis a reçu son nom officiel cette semaine avec la parution d'une description scientifique dans le journal PLOS ONE

La maquette en taille réelle de ce dinosaure est actuellement exposée au Musée royal de l'Ontario.

Wendy Sloboda, une résidente de Warner, dans le sud de l'Alberta, a découvert cette espèce proche du tricératops en 2010. Cette découverte a permis de mettre au jour toute une horde de wendicératops. Trois adultes et un jeune ont été recensés jusqu'à maintenant.

« Elle est tout simplement une légende en Alberta. Elle fait partie des meilleurs chasseurs de dinosaures du monde », a dit David Evans, un paléontologue au Musée royal de l'Ontario ayant participé à la description scientifique. « Elle a vraiment un sixième sens pour trouver de bons spécimens. »

Un wendicératops tatoué sur le bras

L'intéressée parle d'un « grand honneur ». Elle s'est fait tatouer une image de wendicératops sur le bras pour célébrer cette reconnaissance.

Wendy Sloboda a commencé à chercher des fossiles avec sa famille lorsqu'elle était enfant. En 1987, quand elle était adolescente, elle a découvert le premier nid de dinosaure fossilisé au Canada, à Devil's Coulee, dans le sud de l'Alberta.

Aujourd'hui photographe professionnelle, elle a travaillé pendant plusieurs années au musée Royal Tyrrell, à Drumheller.

Le wendicératops a vécu entre 75 et 79 millions d'années avant notre ère. Il avait la taille d'un hippopotame et était doté de plusieurs cornes, qui lui servaient vraisemblablement à communiquer ou à combattre.

Plus d'articles

Commentaires