Retour

Amour au boulot : le Québec surclasse les autres provinces!

femme qui touche la jambe d'un homme sous une table, à l'abri des regards

Il ne faut JAMAIS mélanger le travail et l’amour. Essayez juste, pour le fun, de trouver une seule personne qui ne s’est jamais fait donner ce conseil! Le pire, c’est qu’on fait pas mal toujours la sourde oreille quand on le reçoit, ce conseil. C’est vrai que l’idée de flirter avec un collègue de travail, voire un patron, est très attrayante… du moins au Québec! En effet, parmi les Canadiens, les Québécois seraient ceux qui développent le plus de sentiments amoureux au boulot.

 

Une nouvelle étude révèle qu’un Québécois sur trois admet avoir déjà eu une idylle avec une personne travaillant au même endroit. Oui, oui : 1 sur 3. Wow, c’est énorme comme pourcentage de la population québécoise, ça! Pour mettre d’autres chiffres sur cette statistique, au début du mois de juillet 2019, la population du Québec était établie à 8, 4 millions de résidents. Évidemment, il faut prendre en considération seulement les Québécois en âge de travailler, mais quand même.

 

Chut! C’est un secret…

C’est bien beau entretenir une relation amoureuse avec un collègue de travail, mais là où les choses se compliquent, c’est de savoir à quel point les amoureux ont envie de mêler le reste du bureau à leur idylle… En effet, 27% des Québécois sont d’avis qu’il est préférable de garder leur relation complètement secrète, loin des yeux indiscrets des autres employés et surtout du boss. Et là, certains diront : « Oui, mais justement, c’est interdit, à ma job, de s’amouracher d’un collègue! ». C’est mal vu ou ça figure dans les règlements du bureau. Pourtant, lors de la même étude, 83% des patrons se disaient ouverts (ou totalement indifférents) à l’idée de voir des employés devenir amoureux.

 

Chez nos voisins du sud – les Américains – 20% confient avoir déjà fréquenté un patron engagé au sein de la même compagnie.

 

« Oui, je le veux! » : les Québécois sont ceux qui se marient le plus, entre collègues

Cependant, la donnée la plus surprenante de cette petite enquête est certainement celle concernant le mariage entre collègues de travail. Effectivement, 19% des Québécois se sont mariés avec une personne travaillant au même endroit. À ce chapitre, le Québec domine sur toutes les autres provinces! L’Ontario, par exemple, est bien loin derrière avec seulement  8, 5%. De façon plus globale, la moyenne canadienne est de 10, 5%.

 

Pour les experts de l’amour, la raison principale expliquant les relations passionnelles au travail est assez simple : les entreprises ont tendance à engager des personnes qui partagent des aptitudes et des intérêts, alors il est normal qu’un gros pourcentage d’entre elles ait l’impression de vivre un coup de foudre!

 

L’amour durable, ça c’est une autre histoire… Par exemple, 13% des Québécois qui disent avoir rencontré l’âme sœur au bureau sont encore en couple avec cette personne.

 

L’amour au boulot : êtes-vous pour ou contre?

 

(sources : lesaffaires.com, journaldemontreal.com et ordrecrha.org)