Retour

Bientôt un congé parental pour votre petite boule de poil?!

Accueillir un nouveau membre de la famille, c’est toujours un moment exceptionnel et mémorable de la vie… qui comporte son lot de stress aussi! Et quand ce p’tit bébé a quatre pattes plutôt que deux, on ne sait jamais dans quel état on retrouvera notre maison au retour du boulot. Une compagnie américaine vient de décider de donner un coup de pouce aux nouveaux « parents » d’un chien ou d’un chat, en leur accordant un congé parental!

 

C’est à la suite de la demande de l’un de leurs employés qu’une entreprise du Minnesota a choisi d’offrir cette possibilité à tous les membres de son équipe. L’homme de 26 ans en question venait tout juste d’adopter un mignon chiot – un mélange de Golden Retriever et de caniche – et il s’inquiétait du bien-être de celui-ci, seul chez lui, dans un environnement qu’il n’en était encore qu’à apprivoiser.

 

Congé de bureau

Dans les faits, il s’agit davantage d’un congé de « bureau » que d’un congé de travail… Effectivement, cette compagnie propose à ses employés d’effectuer leur boulot en direct de leur domicile et ce, pendant une semaine. Certains diront qu’une semaine, c’est bien peu, mais en même temps, un chaton apprend à utiliser sa litière en moyenne en l’espace de deux ou trois jours. C’est déjà ça de bon! Apprendre la propreté à un chiot, ça c’est une autre histoire… et les propriétaires de chat se font un plaisir de tirer la langue à ceux de chien, à cet égard!

 

Une première… qui engendrera des petits?

Le Québec et le Canada suivront-ils l’exemple prochainement? Hum, malheureusement, on se permet d’en douter. Le 1er août dernier, un tribunal québécois tranchait et accordait le droit à une entreprise de ne pas payer une employée restée chez elle le jour de la mort de son chat, puisqu’elle le pleurait et se considérait donc incapable de travailler. Une semaine de congé de « patte-ternité » (traduction libre de « fur-ternity leave » le vrai nom donné à ce congé par la compagnie américaine!) serait ainsi plutôt invraisemblable par chez nous. Mais bon, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve…

 

Avouez que vous ne pouvez vous empêcher d’être un peu jalouse de celles qui peuvent chouchouter leur nouvelle boule de poil à la maison pendant une semaine!

 


Vous aimerez aussi