Retour

Cours de dégustation de vin gratuits pour briser l’isolement

verres à vin sur un comptoir en bois

On cherche tous des moyens de se divertir, en ce début de printemps assombri par le coronavirus (COVID-19). Eh bien, si vous êtes fan de vin – ou par simple curiosité – sachez que la sommelière québécoise Jessica Harnois offre des cours de dégustation de vin gratuits les soirs à 18 heures, via ses comptes Facebook et Instagram, et ce jusqu’au 25 mars! Une belle façon de faire un « cheers » réconfortant et enrichissant, en direct de votre maison.

Pour tout lire sur la covid-19, c’est ici.

D’accord, on mentionne bien « jusqu’au 25 mars » si vous voulez assister à un des cours de Jessica Harnois en direct, mais ne vous inquiétez pas : si vous avez manqué ses premières leçons, vous pouvez toujours rattraper le temps perdu en consultant ses vidéos qui demeurent disponibles, en ligne. C’est le cas, notamment, de son cours 101 sur les bulles ou sur les vins d’Espagne.

 

Le moment est bien choisi pour vous familiariser avec divers cépages, les régions viticoles et tout le charabia lié au vin, question d’impressionner vos proches et vos amis, une fois le retour des 5 à 7, apéros et soupers (à la suite de cette période d’isolement parfois éprouvante). Ainsi, si l’envie vous prend de tenter l’expérience, c’est un rendez-vous, peu importe que vous soyez présentement en confinement en couple ou en solo!

 

Boire du vin en solo, est-ce mal vu?

Justement, qu’en est-il pour les personnes qui doivent vivre ce confinement à la maison complètement seules (d’accord, ne négligeons pas la présence de minou et pitou, quand même)? Peuvent-elles ouvrir une bouteille de vin sans pour autant se sentir tristes ou jugées de savourer ce petit plaisir en solitaire? La réponse est oui… toujours avec modération, mais ça, ça compte pour tout le monde. En effet, des experts se sont récemment penchés sur le sujet – en cette période de confinement – et leur constat : même si l’action de boire du vin se veut normalement une activité sociale, en temps de crise, il n’est pas du tout mal vu de boire un verre de vin en tête-à-tête avec soi-même (on répète : avec modération)!

 

Cheers!

Canal Vie

 

(source : courrierinternational.com)

Recommandé pour vous