Retour

Un premier mammifère disparaît en raison des changements climatiques

Petit rogeur Melomys rubicola

Le réchauffement de la planète pourrait bien avoir causé l’extinction d’une première espèce de mammifère, le melomys rubicola.

Ce rongeur a pour seul habitat connu l’île de Bramble Cay, dans le détroit qui sépare l’Australie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Or, aucun individu de cette espèce n'a été observé sur l’île depuis 2009, ce qui porte à croire que le mammifère a disparu.

Les chercheurs du département de l’Environnement du Queensland et de l’Université du Queensland (Australie) mettent en cause la hausse du niveau des océans et la fréquence accrue des phénomènes météo violents dans la région. L’île de corail de Bramble Cay culmine en effet à quelques mètres seulement au-dessus du niveau moyen des eaux, ce qui la rend sujette aux inondations. Conséquence : la zone habitable par le melomys rubicola et la nourriture accessible auraient connu une réduction considérable ces dernières années.

Les auteurs du rapport annonçant cette disparition entretiennent cependant un mince espoir que quelques représentants de l’espèce vivent encore du côté de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Commentaires