Retour

Quels sont les effets d'un voyage dans l'espace sur le corps humain?

L'astronaute Scott Kelly et son frère jumeau Mark

Partir en voyage dans l’espace est loin d’être chose facile, le retour sur le plancher des vaches peut être d'autant plus difficile. Si toute la technologie permet aux astronautes d’affronter les rudes conditions qui prévalent dans l’espace, le corps fini tout de même par en payer les frais… à son retour.

S'il est possible de déjouer certaines de ces conditions, du moins jusqu’à un certain point, comme la microgravité et les températures extrêmes, d’autres éléments et leurs conséquences, comme le rayonnement, demeurent plus difficiles à contourner.

Quels sont les effets d'un voyage dans l'espace sur le corps? Déjà d’une, il faut savoir que l’absence de gravité entraîne la colonne vertébrale à s'étirer de quelques centimètres. Vous avez bien compris: on grandit dans l'espace, mais ne vous réjouissez pas trop vite, de retour sur Terre, la colonne risque de s'affaisser. Ce manque de gravité fait également en sorte que le sang et les autres fluides circulent davantage vers la partie supérieure du corps.

Le mal de l’espace

Parmi les effets de cette redistribution, les astronautes voient leur visage enfler et peuvent ressentir le mal de l’espace, du fait de ne plus pouvoir sentir la différence entre le haut et le bas du corps. Cette répartition des fluides et le manque de gravité fait aussi en sorte que les muscles sont moins sollicités et commencent à s’atrophier, tandis que la densité osseuse se voit réduite.


Choix de l'éditeur

 

Heureusement, les astronautes suivent des programmes d’entraînement et s'exercent régulièrement (certains courent même des marathons) pour contrer ces effets. Toutefois, au retour d’une mission, la gravité fait en sorte que le sang redescend rapidement vers la partie inférieure, causant des pertes d'équilibre et d'importants vertiges aux cosmonautes.

Infographie des effets de l'espace sur le corps humain

Infographie montrant les effets d'un voyage dans l'espace sur le corps humain. Crédit photo: francetvinfo.fr

Et ce n’est pas tout. L’angle du regard et la vue peuvent baisser considérablement et le coeur, ou du moins le ventricule gauche, se rétracter jusqu’à 10 %. L’espace peut également avoir des répercussions sur l’organisme bien des mois, voire des années, après le retour notamment à cause du rayonnement cosmique qui peut, si la mission s’étend sur une longue période, perturber le système nerveux central et affecter de nombreuses capacités cognitives, dont la mémoire.

Les jumeaux Scott et Mark Kelly

Les jumeaux Scott et Mark Kelly. Crédit photo: NASA

La NASA étudie d’ailleurs les effets via sa « Twins Study », une recherche menée sur l’astronaute Scott Kelly et son frère jumeau Mark, afin de mieux connaître les impacts des voyages dans l’espace sur notre organisme. Selon l'agence spatiale, les effets entraînés par les rayons cosmiques pourraient notamment accélérer le vieillissement du corps et affaiblir ses défenses, le rendant notamment plus vulnérable à certaines maladies comme le cancer.

Avec toutes ces données, le retour d’un voyage dans l’espace serait-elle plus à craindre, que la mission en elle-même?

Commentaires