C’est un espoir qui revient périodiquement et qui suscite chaque fois la sympathie : transformer en réalité des technologies qui n’existent que dans l’univers de Star Trek. Le problème est que ce n’est pas parce que Google soutient cette idée qu'elle est plus réaliste. Le géant californien a ainsi créé il y a trois ans une compagnie de biotechnologie vouée spécifiquement au développement d’un « tricordeur », cet appareil médical capable de faire des diagnostics en quelques secondes.

On espérait avoir en six mois un prototype capable de détecter des cellules cancéreuses ; trois ans plus tard, le projet est en train de mourir. Le magazine Stat vient de décrire trois autres « technologies » de science-fiction parrainées par Google, mais qui semblent n’aller nulle part — à un point tel que plusieurs chercheurs et employés ont récemment démissionné.

Commentaires