Retour

L’incroyable histoire des orphelins du Titanic

Lolo et Momo Navartil, les frères rescapés du Titanic

Connaissez-vous l’histoire des orphelins du Titanic? Cette histoire vraie et pourtant abracadabrante entourant la survie de deux jeunes frères, Michel et Edmond Navratil, a marqué les esprits de l’époque et continue encore aujourd’hui de nous émouvoir.

Tout débute en 1912, alors que le couple Navratil entame des procédures de divorce. Voyant la garde des enfants confiée à leur mère, le père, Michel Navratil profite du congé de Pâques pour prendre ses enfants et fuir vers l'Amérique!

Michel Navratil père

Michel Navratil, père. Crédit photo: encyclopedia-titanica.org

Empruntant passeport et identité à un ami du nom de Hoffman, le père réussit à monter à bord en 2ième classe, accompagné de ses fils, Michel, alors âgé de 3 ans et demi et Edmond, âgé de 2 ans.

La nuit du sinistre, Navratil met ses 2 enfants à bord d’un canot de sauvetage. « Mon père entra dans notre cabine pendant que nous dormions. Il m'habilla très chaudement et me prit dans ses bras. Un homme que je ne connaissais pas fit de même avec mon frère. Quand j'y pense maintenant, je suis très ému. Il savait qu'il allait mourir », racontera Michel fils, plusieurs années après en entrevue.

« Je ne me souviens pas d'avoir eu peur, ça m’a même fait plaisir d’aller dans le canot de sauvetage!  Nous nous retrouvâmes aux côtés de la fille d'un banquier américain qui essayait de sauver son chien – et personne ne s'y opposa. Il y avait sur le bateau des personnes aux niveaux de vie très différents, et je réalisais plus tard que si nous n’avions pas été en seconde classe, nous serions morts. Les gens qui s’en sortaient vivants, s’étaient souvent montrés tricheurs et agressifs, ceux qui étaient honnêtes n’avaient aucune chance », expliquera-t-il également.

Michel Navratil père, sombre cette nuit-là avec le bateau. Son fils aîné retiendra de ces dernières paroles, l'amour qu'il porte à leur mère et le souhait d'un jour tous les retrouver...

L’émouvante histoire de ces deux petits garçons est relayée par la presse internationale, accompagnée d’une photographie intitulée « les orphelins du Titanic ».

Les deux frères ''orphelins'' Navratil, survivants du Titanic

Crédit photo: Library of Congress

C’est d’ailleurs ainsi que leur mère, Marcelle Navratil, découvre que ses enfants disparus sont à New-York, sous la protection d’une passagère survivante, Margaret Hays. Elle embarque sans attendre sur l'Oceanic pour finalement retrouver ses enfants le 18 mai 1912.

Marcelle Navratil, mère des frères Navratil, survivants du Titanic

Crédit photo: Library of Congress

Edmond (''Monmon''), devint entrepreneur et architecte. Marqué physiquement par la guerre, il mourut en 1953 à l’âge de 43 ans.  

Michel fils ("Lolo") Navratil devint professeur de philosophie à l’université de Montpellier. Il se recueille sur la tombe de son père, à Halifax, pour la première fois à l'âge de 88 ans et s'éteint le 30 janvier 2001, à l’âge de 92 ans.

Si l'histoire du Titanic vous intéresse, découvrez la photo de ce qui pourrait bien être l’iceberg qui a fait sombrer le Titanic en 1912...

Commentaires