Pourquoi certaines personnes ont-elles le nez étroit et pointu, alors que d’autres l’ont large, plat ou aux narines épatées?

Afin de répondre à cette question, des chercheurs anglais et latino-américains ont scruté le génome et les photos des visages de 5 958 individus.

Conclusion: 2 gènes, GLI3 et PAX1, influencent la largeur des narines. Le gène RUNX2, lui, a un impact sur la forme de l’arête du nez, tandis que le DCHS2 détermine la longueur de l’organe et la forme de sa pointe.

Cette découverte constitue une étape de plus dans la compréhension du rôle joué par la forme du nez dans l'évolution de notre espèce, estiment les auteurs de l’article paru dans Nature Communications. 3 de ces gènes distinguent en effet l'homo sapiens de 2 espèces qu’il a coiffées dans la course à l’évolution : l’homme de Néandertal et l’homme de Denisova.

Les chercheurs croient que ces résultats pourraient également aider la police à produire des portraits-robots plus ressemblants des suspects qu'elle recherche.

Commentaires