Au Japon, une intelligence artificielle a passé haut la main l’examen nécessaire pour être admis dans les universités japonaises.

Les résultats obtenus par l’intelligence artificielle sont tels qu’elle a 80 % de chances d’être admise dans l’une des 470 universités du pays, sauf la plus sélective, la plus prestigieuse et aussi la plus difficile d’accès de toutes, l’Université de Tokyo.

Sortir d’une grande université est au Japon le garant d’un solide statut social et d’un travail bien payé. Chaque année, 500 000 étudiants passent l’examen d’entrée générale qui leur ouvrira les portes des collèges et universités du pays. Mais pas toutes. Certaines universités demandent à leurs candidats de réussir, non seulement l’examen d’entrée générale, qui donne déjà du fil à retordre à ceux qui le passent, mais aussi le leur. C’est le cas de l’Université de Tokyo (dite Todai), dont le test arrive au premier rang national dans l’échelle de difficulté.

Certains parents japonais préparent leurs enfants dès le primaire pour leur assurer de réussir ces tests.

 Des étudiants avant le début de l’examen de l’Université de Tokyo le 25 février 2015 à Tokyo, au Japon

* Des étudiants avant le début de l’examen de l’Université de Tokyo le 25 février 2015 à Tokyo, au Japon.(Crédit photo: The Asahi Shimbun via Getty Images)

Le Projet robot Todai

Le robot japonais, créé en 2011 par l’Institut national d’informatique et la compagnie Fujitsu, se prépare depuis à réussir l’examen de Todai en 2021.

Si le robot n’a pas encore atteint le niveau du test de l'Université de Tokyo, il a réussi cet automne à se hisser au-dessus de la moyenne lors de l’examen d'entrée générale.

Ses 2 précédents essais, en 2013 et 2014, avaient été 2 échecs.

Les responsables du projet ont annoncé que leur intelligence artificielle a cette fois obtenu 511 points sur 950, soit 95 points de plus que la moyenne nationale de 416. 

Le summum de l'intelligence artificielle

Le robot a surtout réussi dans des problèmes de mathématiques et d’histoire, mais a coulé les questions concernant la physique, un échec qui serait dû à sa faiblesse dans le traitement du langage, ont révélé ses créateurs.

Le but du Projet robot Todai est de faciliter l'échange entre chercheurs du monde entier pour lier toutes les connaissances accumulées sur l'intelligence artificielle et mieux comprendre la pensée humaine.

Un projet qu'il sera intéressant de suivre. Une fois réussi le test d'admission de l'Université de Tokyo, le robot la fréquentera-t-il?

(Source)

 

Les plus récents