Retour

Il est interdit aux femmes de...

Des Afghanes vêtues de burqas, près de Jalalabad, en octobre dernier.

On a beau être en 2016, partout dans le monde des lois interdisent encore aux femmes de faire certaines choses et pas juste de conduire une voiture...

Petit tour d’horizon des pays (de l’Arabie saoudite jusqu’en Iran et en Somalie, en passant par... les États-Unis et l’Australie) où les droits des femmes sont, et de loin, inférieurs à ceux des hommes.

Arabie saoudite : interdit de conduire

Femme au volant - Arabie Saoudite

Source photo : Marwan Naamani/AFP/Getty Images

En Arabie saoudite, il est interdit aux femmes de conduire parce que, selon les responsables religieux, « la conduite affecte les ovaires et que la plupart des femmes qui conduisent des voitures de façon continue ont des enfants qui souffrent de troubles cliniques ».

Sur la photo, Manal Al Sharif, une activiste saoudienne, faisant le signe de la victoire alors qu’elle conduisait sa voiture à Dubai, le 22 octobre 2013, en solidarité avec les Saoudiennes qui font campagne pour obtenir le droit de conduire en Arabie Saoudite.

Inde : interdit de porter un casque de sécurité en moto

Femme et sa fille indiennes sur une moto

 Source photo : Manan Vatsyayana/AFP/Getty Images

Dans certains états de l'Inde, les femmes sont exemptées des lois obligeant les motocyclistes à porter des casques de sécurité. Pour, parait-il, préserver leurs coiffures et leur maquillage. Résultat : des milliers de femmes sont blessées ou tuées chaque année.

Sur la photo, on aperçoit une femme et un enfant, sans casques, et un homme, avec casque, à New Delhi, en juillet 2013.

Yémen : interdit de témoigner

Famille au Yemen avec femme voilée
Source photo : Photo : Mohammed Huwais/AFP/Getty Images

Au Yémen, une femme n’est que la moitié d’un témoin. Selon la politique légale sur le témoignage de ce pays arabe, la « femme n’est pas reconnue comme étant une personne entière devant la cour ». Le témoignage d’une femme ne sera pris en considération que s’il est étayé par celui d’un homme, ou s’il concerne un lieu ou une situation ne concernant pas les hommes. De plus, une femme ne peut témoigner dans tous les cas d’adultère, de diffamation, de vol ou de sodomie.

Au Yémen toujours, il est interdit aux femmes de quitter la maison sans la permission de leur mari. Quelques exceptions : si la femme, par exemple, doit accourir au chevet de ses parents malades.

Sur la photo: un homme du Yémen, sa femme et leurs enfants dans leur maison d’une seule pièce, près de Sanaa, en septembre 2012.

Arabie saoudite et Vatican : interdit de voter

Pape François au Vatican

Source photo : Franco Origlia/Getty Images

En Arabie saoudite et dans la cité du Vatican, il est interdit aux femmes de voter. Même si un décret royal permettra aux femmes de l’Arabie saoudite de voter aux élections de 2015, la loi est encore en vigueur. Le Vatican est le seul autre pays où les femmes n’ont pas le droit de vote.

Sur la photo: le pape François et ses archevêques, dans la cité du Vatican, en octobre 2013, un monde d'hommes, pour les hommes.

Équateur : interdit d'avorter

Manifestants en équateur contre l'avortement
Source photo : Pablo Cozzaglio/AFP/Getty Images

En Équateur, l’avortement est illégal, à moins que les parents ne soient des « idiots » ou des « fous ». Les politiciens parlent plutôt de « malades mentaux », ce qui ne change rien au fait que cette loi est souvent utilisée pour criminaliser les fausses couches.

Sur la photo: Un jeune couple tient une pancarte où il est écrit « Dites non à l’avortement, votez non » lors d’une manifestation à Quito, en septembre 2008.

Arabie saoudite et Maroc : interdit de se faire violer

Femmes en Arabie Saoudite

Source photo : Abdelhak Senna/AFP/Getty Images

En Arabie saoudite et au Maroc, les victimes de viol peuvent être incriminées. Plusieurs pays ne protègent aucunement les victimes de viol, mais ces 2 pays vont un peu plus loin, en punissant les femmes pour avoir quitté la maison sans un compagnon mâle, pour avoir été seule avec un homme sans lien de parenté avec elles ou pour être tombée enceinte après un viol.

On se souvient du cas récent de la jeune Amina Al Filali, 16 ans, qui s’est tuée après qu’un juge l’a forcée à épouser son violeur, puisque la loi là-bas spécifie que les accusations de viol sont invalidées si le violeur épouse la violée.

Sur la photo : Hamida, à droite, et Souad, la soeur et la mère d’Amina Al Filali, devant sa tombe. La jeune fille s’est suicidée en prenant du poison à rat après avoir été forcée d’épouser son violeur.

Maldives : interdit de "forniquer"

Femme aux Maldives qui se fait donner des coups de bâtons
Source photo : shariaunveiled.wordpress.com

Aux Maldives aussi, les victimes de viol peuvent être inculpées. Une adolescente de 15 ans, violée, a été reconnue coupable de « fornication » et condamnée à 8 mois d’assignation à résidence et à 100 coups de fouet par un tribunal pour mineurs.

Sur la photo, cette femme est punie de 100 coups de fouet pour avoir eu des relations sexuelles avant le mariage, alors que son beau-père l’a violée à répétition et a tué son bébé.

Afghanistan : interdit de se maquiller, de porter des souliers à talons, etc.

En Afghanistan, des femmes portent la burqa

Source photo :  Noorullah Shirzada/AFP/Getty Images

En Afghanistan, il est interdit aux femmes de se maquiller, de porter des souliers à talons (car un homme ne doit pas entendre les pas d’une femme), d’avoir les chevilles découvertes ou même d’éclater de rire. Elles n’ont pas le droit non plus de travailler à l’extérieur de la maison ou de sortir sans être accompagnées d’un membre masculin de la famille. Une fillette de 10 ans a même eu ses 10 doigts tranchés pour avoir osé mettre du vernis à ongles.

Sur la photo: des Afghanes vêtues de burqas, près de Jalalabad, en octobre 2013.

Somalie : interdit de porter un soutien-gorge

Groupe de femmes somaliennes

Source photo : Mohamed Abdiwahab/AFP/Getty Images

En Somalie, le port du soutien-gorge est interdit depuis 2009, sous peine de coups de fouet. Les islamistes du pays reprochent au soutien-gorge de tromper l’état naturel des seins, d’accentuer les formes féminines et de susciter des désirs sexuels.

Sur la photo : Des Somaliennes applaudissent lors d’une cérémonie soulignant le premier anniversaire du retrait du groupe terroriste Al-Shabab de Mogadishu, en août 2012.

Iran : interdit d'étudier 77 matières

Iraniennes à l'école

Source photo : Mona Hoobehfekr/AFP/Getty Images

En Iran, dans 36 facultés du pays, 77 filières universitaires sont interdites aux femmes, de la biologie à la littérature anglaise. La raison officielle : certains domaines d’études ne sont pas adaptés à la nature de la femme et les études en général auraient des effets secondaires, tels que la baisse du taux de natalité et de mariage.

Sur la photo : des étudiantes passent leurs examens d’entrée à l’université de Téhéran, en juin 2009.

Australie : interdit aux petites poitrines de jouer dans un film porno

Source photo : www.tooluxe.com

En Australie, il est interdit aux femmes à petite poitrine (genre, bonnet A) de jouer dans un film porno. Parce que selon les autorités, les hommes appréciant les films avec des femmes à petits seins pourraient être de potentiels pédophiles... La célèbre mannequin Kate Moss serait australienne qu’elle n’aurait pas le droit de jouer dans un film porno... 

États-Unis : interdit d'être en maillot de bain sur une autoroute, de se déguiser en père Noël, de porter le pantalon, etc.

Femme avec masque de père Noël

Source photo : Thinkstock.com

Au Kentucky, il est interdit à une femme d’apparaître en maillot de bain sur une autoroute, sauf si elle est escortée par au moins 2 policiers, si elle est blessée, si elle pèse moins de 45 kg (99 livres) ou plus de 100 kg (220 livres) (fait à souligner, la même loi s’applique aux... juments!)

Au Minnesota, les femmes risquent jusqu’à 30 jours de prison si elles se déguisent en père Noël.

À St-Louis, dans le Missouri, il est illégal pour un pompier de sauver une femme en chemise de nuit. Il doit attendre qu’elle soit totalement vêtue.

Au Nouveau-Mexique, à Raton plus précisément, il est illégal pour une femme de faire du cheval en... kimono.

À Cleveland, en Ohio, les femmes n’ont pas le droit de porter des chaussures de cuir, car on peut voir leurs sous-vêtements par réflexion. Elles n’ont pas le droit non plus de se dévêtir devant un portrait d’homme...

En Oklahoma, il est illégal pour une femme de faire des jeux d’argent nue, en sous-vêtements, ou avec un voile.

À Tucson, en Arizona, il est illégal pour une femme de porter le pantalon. Fait à souligner, la même interdiction touchait jusqu’en février 2013 les... Parisiennes.

À Los Angeles, en Californie, un homme peut légalement frapper sa femme avec une ceinture de cuir, à condition que la ceinture fasse moins de 2 pouces de large, ou s’il a l’autorisation de sa femme d’un utiliser une plus large.

En Floride, les femmes célibataires qui font du parachute le dimanche atterriront en prison.

À Guernee, en Illinois, il est illégal pour une femme de plus de 100 kg de faire du cheval en short.

En Oregon, la musculation est interdite aux femmes.

À Morrisville, en Pennsylvanie, il est illégal de se maquiller sans permis.

Dans le Tennessee, il est illégal pour une femme de donner rendez-vous à un homme. Il est aussi illégal pour une femme de conduire un véhicule à moteur sans être précédée d’un homme à pied agitant un drapeau rouge pour avertir de son approche.

Dans l’Utah, il est illégal de chatouiller une femme et de faire l’amour en pleine lumière.

Dans le Vermont, les femmes ne peuvent porter de fausses dents sans l’autorisation de leur mari.

Dans le Wisconsin, les femmes ne peuvent pas porter de rouge en public. Il y est aussi illégal de couper les cheveux d’une femme.

Dans l’Arkansas, un mari a le droit de frapper sa femme, mais seulement une fois par mois.

À Charlotte, en Caroline du Sud, les femmes doivent être couvertes d’au moins 15 mètres (!) de tissu.

Dans le Michigan, les cheveux d’une femme appartiennent à son époux.

Commentaires