Retour

Aliments tombés par terre: la loi du 5 secondes est-elle valable?

Crème glacée sur le sol

Est-il vrai que l'on peut consommer un aliment tombé par terre sans souci, si celui-ci a passé moins de 5 secondes sur le plancher? Des chercheurs se sont penchés sur la question pour démystifier cette fameuse ''loi du 5 secondes''. 

En 2003, Jillian Clarke, une étudiante de l’Université de l’Illinois a mis à l’épreuve cette règle en enduisant des tuiles de bactéries E. coli, pour ensuite y déposer des oursons en gélatine et des morceaux de biscuits. Son constat, en 5 secondes et moins, les bactéries n’atteignaient pas les dites sucreries. D’autres chercheurs, notamment de l’université de Clemson aux États-Unis et de Aston en Angleterre, ont par la suite apporté certaines précisions à cette conclusion. D’après ces derniers, la durée au sol est une chose, mais la nature des aliments, des bactéries et des matériaux sur lesquels elles se trouvent, jouent également un rôle, tout aussi, sinon plus important. Autrement dit, un tapis serait moins risqué qu’une tuile. Bien sûr, plus vous laissez votre morceau de nourriture gésir au sol, plus il y a effectivement risque de contamination...

Le plancher de la maison plus sûr, quoique...

À priori, les bactéries retrouvés sur le plancher à l'intérieur de la maison ne sont pas pathogènes pour l’homme - les plus dangereuses se retrouvant dans notre corps ou chez les animaux - par contre, les risques, bien que minimes, sont présents. Il faut aussi savoir qu’en cas de traces de défections animales ou encore de certains insectes, le danger augmente. Finalement, la moiteur ne joue pas en notre faveur: si l’aliment est humide et qu’il tombe sur de la céramique ou des planchers laminés, les bactéries auront plus de facilité à adhérer à l’aliment.

Autrement dit, si vous échappez une biscotte sur votre édredon ou votre tapis - qui n’est par ailleurs jamais en contact avec votre animal de compagnie - et que vous ramassez le morceau en moins de 5 secondes, vous ne risquez probablement pas grand chose, mais autrement, mieux vaut peut-être laisser tomber...