Retour

Une membrane synthétique pour dissimuler la peau abîmée

Des chercheurs du MIT ont découvert qu'une « seconde peau » synthétique appliquée sous forme de crème permet de cacher les rides, les cernes et les blessures ou encore les problèmes dermatologiques comme le psoriasis et l'eczéma.

L’application de ce polymère, nommé XPL, se déroule en deux étapes : d’abord une crème ou un gel, puis un catalyseur. Le résultat est une membrane invisible qui adhère à la peau. Cette seconde peau respire et ne génère aucun inconfort, assure l’équipe de chercheurs dirigée par le professeur Robert Langer, du Massachusetts Institute of Technology.

Aux peaux vieillies, la membrane de polymère redonne l’élasticité de la jeunesse en effaçant les rides et les poches sous les yeux.

Le matériau a aussi un potentiel thérapeutique important, indiquent les chercheurs dans un article publié dans la revue Nature Materials. Il pourrait servir à administrer des médicaments contre différents problèmes dermatologiques en emprisonnant la substance entre la peau et l’extérieur.

Des études d’innocuité en vue de commercialiser le XPL sont en cours.

Rédaction : Anne-Hélène Dupont

Commentaires