Retour

8 parties du corps qui ne servent à rien (ou presque)

Homme se dénudant le torse, montrant ses mamelons.

Le corps humain, voilà une machine complexe, qui nous laisse encore parfois perplexe. Au cours de l’évolution, notre corps semble s’être adapté à notre environnement et à nos besoins, mais pourtant, certaines parties peuvent aujourd’hui nous sembler bien inutiles. Découvrez 8 parties du corps qui ne servent à rien… ou presque.

Le coccyx

Coccyx dans corps de femme

Crédit photo: Thinkstock-SomkiatFakmee

Notre fameux coccyx - cette espèce de vertèbre fusionnée tout en bas de la colonne vertébrale - est en fait un vestige d'une queue dont était pourvu l'un de nos ancêtres bien lointain.

À quoi nous servait-elle? À maintenir notre équilibre, protéger nos organes reproducteurs, nous balancer et même chasser les moustiques. Si le coccyx ne sert à rien ou presque aujourd'hui, il ne se fait pas oublier pour autant; il suffit d’une mauvaise chute pour ressentir sa présence.

Les mamelons des hommes

Homme se dénudant le torse, montrant ses mamelons.

Crédit photo: Thinkstock - DragonImages

Pourquoi les hommes ont-ils des mamelons? Disons que c’est un peu une part de leur féminité... En effet, quand on remonte au ventre de la mère, avant même que le sexe ne soit déterminé, le foetus bien qu’asexué, lance la création des mamelons.

D’ailleurs, on sait que certains hommes peuvent également être atteints du cancer du sein et même avoir des montées de lait.

Les poils du corps et les muscles érecteurs du poil

Chair de poule ou les poils qui se dressent sur des jambes de femme

Crédit photo: Thinkstock-Misha Beliy

La chair de poule (ou piloérection) ne sert pas à grand chose quand on y pense, si ce n’est que de trahir un frisson.

Mais à quoi bon? Il s’agit en fait d’un réflexe servant à créer une fine couche d'air isolante. Tout comme le fait de frissonner, ce mécanisme aiderait à contrer une perte de chaleur. Toutefois, vous l’aurez deviné, c’est un réflexe qui était bien plus utile à vos lointains et poilus ancêtres.

Les dents de sagesse

Une dent de sagesse

Crédit photo: Thinkstock-Kondor83

La dent de sagesse est le nom donné à la troisième molaire, la dernière en arrière sur l'arcade dentaire, dont l’éruption se fait en général entre 16 et 25 ans. C’est connu, les dents de sagesse se font souvent arrachées ou ne voient tout simplement pas le jour faute d'un manque de place.

D’une part, la mâchoire humaine est en effet devenue plus petite avec le temps et notre nourriture plus facile à mâcher, mais ses dents persistent. Reste maintenant à comprendre pourquoi...

L’appendice

Image montrant appendice dans le corps d'un homme

Crédit photo: Thinkstock-Decade3d

Cette poche ou excroissance attachée à notre gros intestin, à la jonction de l’intestin grêle, aidait autrefois à la digestion, tout comme chez les vertébrés herbivores.

Si l’on peut bien vivre sans lui, des études en 2007 et en 2009 ont cependant relancé le débat sur l’utilité de l’appendice. En effet, d’après ces recherches, il servirait de réservoir pour des bactéries bénéfiques, utiles à la digestion et notamment en cas de diarrhée... Utile ou pas, seul l'avenir nous le dira!

Le muscle auriculaire

Tête de bébé vue de derrière

Crédit photo: Thinkstock-PhotickAle Ventura

Vous connaissez peut-être certaines personnes capables de bouger leurs oreilles, mais à part épater la galerie, voilà un mécanisme obsolète. Autrefois, l’homme pouvait bouger ses oreilles à l’instar de différentes sortes d’espèces animales, pour mieux localiser le son et prévenir le danger. Il s’agit aujourd’hui de muscles atrophiques, voués à disparaître.

Les amygdales

Amygdales ou tonsilles palatines autour de la luette

Crédit photo: Thinkstock-PobladuraFCG

Ces 2 glandes en forme d’amande, situées sur les 2 côtés de la gorge sous la luette, ne sont pas totalement inutiles, mais disons qu’elles peuvent souvent vous nuire plutôt que vous servir.

Elles joueraient un rôle dans la défense immunitaire. Elles peuvent prélever un échantillon des diverses substances qui pénètrent dans le système respiratoire ou digestif et déclencher une réaction immunitaire si nécessaire. Par contre, elles sont aussi le siège d'une importante flore bactérienne et peuvent aussi parfois obstruer les voies respiratoires ou interférer avec la déglutition.

Les personnes possédant des amygdales cryptiques ou profondes, ont aussi plus de risque de développer du caséum - un des responsables de la mauvaise haleine. Bref, il existe plusieurs raisons de s’en débarrasser.

Le petit orteil

Pieds et orteils

Crédit photo: Aleser-Wikipedia

Le petit orteil, bien connu pour nous faire hurler quand on le cogne sur le coin d’un meuble, nous était jadis bien plus utile. Les orteils permettaient à nos ancêtres de garder leur équilibre, de se déplacer d’arbre en arbre et d’agripper des objets. Aujourd’hui, si les orteils contribuent à supporter le poids de notre corps, et que le petit dernier ne fait pas grand chose pour aider, il ne semble toutefois pas prêt de disparaître... 

Plus d'articles

Commentaires