Retour

Pourquoi êtes-vous accro à faire craquer vos jointures?

Radiographie de mains avec jointures en rouge

Vous connaissez sans doute dans votre entourage des gens qui aiment se faire craquer les jointures et autres articulations, mais pourquoi en sont-ils accros

Tout d'abord, il faut comprendre d'où vient ce fameux bruit que l’on entend en craquant ses articulations. Non, il ne s’agit du bruit d’un os qui craque comme certains pourraient le croire, ni même de l'éclatement de bulles. Une étude réalisée en 2015 par des chercheurs de l'université de l'Alberta, basée sur des IRM en temps réel, suggère que le bruit serait en fait causé par la création d’une sorte de cavité se remplissant de gaz au sein du liquide synovial

Lorsque la pression du liquide synovial diminue, lors d'un étirement par exemple, un vide partiel se crée. «C'est comme la création d'un vide. Une fois que les os se séparent soudainement, il n'y a plus de fluide synovial pour remplir l'espace. Donc une cavité apparaît et c'est cela qui est associé au son», explique Greg Kawchuck, un des chercheurs de l'université de l'Alberta. 

Pourquoi devient-on accro à faire craquer ses jointures?

Comme l'explique Scott Weiss dans un article paru sur Byrdie.com, «craquer ses doigts permet de relâcher plusieurs livres de pression de nos articulations». Même discours du côté du chiropraticien Ryan Curda, «faire craquer ses jointures procure un étirement aux doigts et articulations permettant de libérer la pression accumulée».

Pour d'autres, c'est simplement une petite manie qui aide à évacuer le stress. «Il n'y a pas de science exacte capable d'expliquer pourquoi se craquer les doigts est si addictif, mais les gens croient certainement que cette habitude libèrerait l'énergie nerveuse», indique le Dr Rachel Vreeman, professeur adjoint de pédiatrie à l'école de médecine de l'Université d'Indiana, dans un article sur NBC News. «Beaucoup de gens qui le font croient que ça leur fait du bien», ajoute Vreeman. 

Homme se craquant les jointures

Crédit photo: Thinkstock-Creatas

Cette bonne vieille habitude pourrait-elle favoriser l'arthrose ou l'arthrite?

Des chercheurs se sont penchés sur la question, et parfois même livrés eux-mêmes à l’exercice, pour constater que... non. Une étude, réalisée en 2011 par des chercheurs du Uniformed Services University of Health Services de Bethesda, a justement permis de vérifier si le fait de craquer les articulations de ses doigts pouvait à terme les fragiliser et causer l'arthrose.

Résultat, en étudiant 214 personnes, certains faisant craquer régulièrement leurs jointures et d’autres ne le faisant pas ou que rarement, la recherche a pu démontrer que les premiers ne semblaient pas plus susceptibles de souffrir d’arthrose et d’arthrite ou d’une usure articulaire prématurée.

Seul bémol, une étude publiée en 1990 soulignait, pour sa part, une diminution de la force de préhension des mains à long terme. À prendre en considération, bien que cette petite manie ne soit au final pas aussi vilaine qu’elle en avait l'air (et qu'elle continuera à embêter votre entourage)...

Commentaires