Retour

Pourquoi la musique nous procure-t-elle du plaisir?

Une jeune fille écoute de la musique et semble vivre un bon moment

La musique se retrouve dans toutes les sociétés et existe depuis la Préhistoire, pourtant l’effet qu’elle peut avoir sur l’humain fascine toujours autant la science. Qu’elle serve de forme d'expression individuelle ou qu’elle soit source de rassemblement et de plaisir, pourquoi la musique nous procure-t-elle du plaisir? Pourquoi l'aimons-nous autant?

Pour le savoir, des chercheurs se sont penchés sur nos réactions et ce qui se produisait dans notre cerveau lorsque nous éprouvons des frissons en écoutant une musique.

L'effet d'une drogue?

Selon les recherches réalisées par Valorie Salimpoor et Robert Zatorre à l’université McGill, entendre une musique que l'on aime, aurait bien sûr pour effet de relâcher de la dopamine, mais aussi d'augmenter l’activité cérébrale dans certaines parties du cerveau, notamment une liée au plaisir et à l’euphorie…

En étudiant les réactions de 217 participants à l’aide de différents appareils d’imagerie, ils ont pu d'une part constater que le cerveau libérait de la dopamine non seulement lorsque le sujet était pris de frissons ou chair de poule, mais aussi un peu avant, alors qu'il anticipait un crescendo, ou encore, lorsqu'une dissonance était corrigée. Différentes réactions physiologiques ont également été observées - changement de température, accélération du pouls ou de la respiration - des signes indiquant une sorte de jouissance musicale. Finalement, autre constat et non le moindre, le pic de plaisir et l’appréhension du plaisir, impliquaient chacun une zone du cerveau différente.

Jeune femme écoutant de la musique

Crédit photo: Pexels - kaboompics

Au moment de l’anticipation, l'activité de la dopamine était observée dans la zone du noyau caudé. Le pic de plaisir, lui, stimulait plutôt le noyau accumbens - une partie du cerveau répondant à d’autres stimuli euphoriques, comme les relations sexuelles ou la drogue; une zone jouant un rôle important dans la récompense, le plaisir, mais aussi la dépendance et la peur.

Comme l'expliquait Valorie Salimpoor:

Cette zone du cerveau est importante parce qu'elle participe à la formation de certaines attentes, générées, entre autres par la musique. C'est ce qui la rend si puissante. Si le noyau accumbens se met en marche, c'est que les attentes sont satisfaites ou surpassées.

La musique peut donc renforcer ou manipuler les émotions, avec la dopamine, mais également en faisant appel à nos notions d'attente, de surprise et d'anticipation!

Il faut toutefois noter que ces circuits neuronaux sont les mêmes circuits impliqués durant nos activités liées à notre survie, qu'il s'agisse de se reproduire ou de se nourrir. Comment expliquer qu'une musique que l'on aime puisse activer ces mêmes zones? Les réponses demeurent encore incertaines...

Certains animaux aussi apprécient la musique, découvrez lesquels