Des archéologues américains et chinois ont découvert dans la province chinoise de Shaanxi des fragments de contenants et d'instruments qui auraient servi à la fabrication de bière… il y a 5 000 ans. Les méthodes du temps ne seraient d'ailleurs pas très différentes de celles utilisées par les brasseurs d’aujourd’hui.

Les fragments de poteries découverts sur le site archéologique de Mijiaya, dans le nord-est de la Chine, dateraient de 3 400 à 2 900 avant Jésus-Christ, ce qui correspond à la période Yangshao. Cette découverte fait reculer de mille ans l’apparition de la bière en Chine, selon un article publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Science.

L’analyse des fragments et des résidus qu'ils contenaient a révélé que le houblon, le millet et les larmes-de-job étaient les principaux ingrédients de cette bière des temps jadis.

Les archéologues ont également pu reconstituer le processus de préparation. Bien que la technologie se soit largement raffinée depuis, les grandes étapes de la recette n’ont pas changé : maltage, brassage, puis fermentation.

Les chercheurs voient dans la production de cette bière l’un des facteurs du développement de sociétés hiérarchisées dans cette région considérée comme le berceau de la civilisation chinoise.

Commentaires