Retour

Se coucher et se lever dans la ville du bonheur? Oui, SVP!

Il y a de ces endroits au monde qui nous inspirent un mélange bien dosé de repos et de plaisir… Ces petits coins de paradis sont souvent associés à des plages d’un sable blanc à perte de vue, mais s’il s’agissait simplement de villes où il fait bon vivre? Eh bien, ce type de bonheur est peut-être plus accessible que vous ne le pensiez : Saint-Lambert, Westmount et Saint-Bruno-de-Montarville se retrouvent parmi les 25 villes canadiennes où on respire le bonheur!

Dans les faits, ces trois villes québécoises font même partie du top 10 des endroits les plus agréables au Canada. Se retrouvant en 4e position, les habitants de Saint-Bruno-de-Montarville ont vraiment le goût de la victoire en bouche… doublement même! Pourquoi? Parce que leur ville se hisse également au top du palmarès des meilleurs endroits où élever une famille, au Canada! Sans trop s’ennuyer avec des statistiques, notons simplement que 18, 1% de la population de Saint-Bruno-de-Montarville est âgée de moins de 15 ans et que 45, 6% des foyers montarvillois sont des familles.

Fait intéressant : les autres provinces canadiennes ont de quoi vouloir bouder un peu le Québec… Effectivement, il semblerait bien que ça soit l’endroit de rêve où vivre avec sa petite famille (ou grande, c’est selon!), car parmi ce même top 10, on retrouve cinq autres villes québécoises : Lévis, Saint-Lambert, Vaudreuil-Dorion, Mont-Royal et Saint-Constant occupent respectivement les 7e, 6e, 4e, 3e et 2e positions!

Mais sur quoi ces mystérieux évaluateurs de bien-être géographique se basent-ils, exactement, pour établir leurs palmarès? Eh bien, pour celui sur les meilleures villes toutes catégories confondues, l’accessibilité à un médecin de famille, le montant des taxes (municipales et scolaires), le transport en commun et la température moyenne ont notamment été scrutés à la loupe. Pour le top des endroits familiaux par excellence, des critères comme les coûts pour la garderie à temps plein et l’accessibilité à ce service entrent en ligne de compte, de même que le prix moyen pour l’achat d’une maison et le taux de chômage. Puis, les habitants de Saint-Bruno-de-Montarville n’ont certainement pas à se plaindre qu’il manque d’espace de type « plein-air » par chez eux, car ils ont pratiquement un parc national – le Mont-Saint-Bruno – dans leur cour arrière!

Bref, nous disons souvent que le gazon est plus vert chez le voisin… mais là, nous avons la preuve qu’il peut être tout aussi frais, en santé et fourmillant de bonheur par chez nous!


Vous aimerez aussi


Plus d'articles

  • NOUVEAU : Confidences sous le séchoir

    Certaines font un sudoku pour relaxer, d’autres font du yoga chaud pour se retrouver, et moi je vais au salon de coiffure pour cogiter! On s’y est peut-être croisées un jour, la tête plongée dans un magazine pendant que la teinture nous brûle le crâne. Rien de mieux pour méditer et être zen que de sentir le peroxyde en regarder des coupes de cheveux qu’on ne choisira jamais. Chaque semaine, je m’écrase sous le séchoir rétro et j’écoute les histoires des autres femmes qui se confient à leur coiffeuse. Je réfléchis à la vie en écoutant les conversations du salon, et puis bam! Une chronique apparaît dans votre écran. On va en régler des affaires au fil des semaines.
  • Le mouvement raëlien organise une journée Topless

    Un Go Topless Day pour revendiquer le droit de se promener poitrine nue