Un milliardaire indien a inventé le vélo producteur d’énergie : une heure de pédalage fournit assez d’énergie pour alimenter une maison pendant 24 heures.

Avez-vous déjà pensé à toute l’énergie que nous, humains, dépensons chaque fois que nous pédalons sur un vélo ? Une énergie qui s'évapore en sueur, mais en pure perte.

C’est pour utiliser cette énergie à bon escient que Manoj Bharvaga, 62 ans, a conçu le Free Electric, un vélo qui produit suffisamment d’électricité à partir de l'énergie du cycliste pour alimenter une maison pendant toute une journée.

Quand on mesure la place qu’occupe l’électricité dans nos vies, partout dans le monde, même si à des degrés divers, on ne peut que se réjouir de cette invention. Sans électricité, le monde tel que nous le connaissons ne pourrait pas exister. Pas d’électricité, pas de progrès technique, de développement économique, de soins de santé adéquats.

Le milliardaire philanthrope

Manoj Bharvaga

* Manoj Bharvaga, le milliardaire indien derrière l'invention du vélo Free Electric. (Crédit photo: Billions in change)

Manoj Bharvaga est né en Inde, mais a vécu aux États-Unis à partir de l’âge de 14 ans. Il a passé une partie de sa jeunesse à fréquenter les ashrams indiens, avant de retourner aux États-Unis et d’y faire fortune, grâce entre autres à une boisson énergisante, la 5-Hour Energy, créée en 2004.

En 2015, Manoj Bharvaga a déclaré qu’il avait fait plus de 4 milliards de dollars et qu’il donnait 99 % de cette fortune pour aider les plus pauvres.

« Quand tu es prospère, c’est ton devoir d’aider les autres », dit-il dans l’une des vidéos consacrées à sa fondation, Billions in change (Des milliards en changement), un organisme qui se concentre sur l’invention de solutions innovantes pour améliorer le monde, la bicyclette Free Electric étant l’une d’elles.

De l'électricité à vie pour 100 $?

10 000 prototypes du vélo seront distribués l’an prochain en Inde et l’homme d’affaires et philanthrope entend le faire bientôt construire à grande échelle, pour moins de 100 dollars l’unité.

Imaginez si tous les foyers du monde étaient équipés de telles bicyclettes!

En tout cas, si j’étais propriétaire de gyms, je songerais à m’en procurer. Comme ça, ce sont mes clients qui paieraient de leur sueur ma facture d’électricité.

Et ce qui a de bien avec ce vélo, c’est que n’importe quel réparateur de bicyclette peut le réparer. 

 

(Source)

 

Les plus récents