Retour

Défilé RELUXE : On découvre les muses de vos stars québécoises!

Ludivine Reding lors du défilé RELUXE

Des personnalités du monde artistique et sportif québécois ont joué les mannequins dans le cadre du Défilé RELUXE au Festival Mode & Design, un événement-bénéfice pour la Fondation Le Chaînon. Fondé en 1932, Le Chaînon vient en aide aux femmes en difficulté. Pour souligner cette importante initiative, on a jasé de l’impact positif de la mode, sur la femme, avec cinq stars québécoises

 

Ludivine Reding

Qui sont vos muses, côté mode?

Au Québec, je trouve que Maripier Morin et Sarah-Jeanne Labrosse sont particulièrement toujours bien habillées. Je ne suis pas du type à vouloir trop m’inspirer du style d’une personne, pour ne pas la copier! Par contre, les looks de Maripier et Sarah-Jeanne sont toujours choisis à la perfection.

Quel est l’impact positif de la mode sur la femme, selon vous?

Ça nous permet, en tant que femmes, de nous affirmer fois mille! Je pense – en fait, j’espère – que maintenant, on est à une ère où les femmes peuvent porter ce qu’elles veulent, quand elles le veulent, sans se faire juger ou sans que leur mari ne soit pas d’accord… Que ce soit par l’extravagance ou la simplicité, je trouve ça important de s’assumer, d’avoir confiance en soi et de s’écouter.

Philippe Manh Truong Nguyen

Laurence Bareil

Qui sont vos muses, côté mode?

J’aime beaucoup l’influenceuse mode et l’entrepreneure américaine Olivia Palermo, parce que c’est une femme qui est « game » de mélanger des imprimés de façon assez audacieuse et elle porte beaucoup de couleurs. Pour ma part, j’ai un côté plus conventionnel, alors j’essaie de m’inspirer un peu plus d’elle! Puis, j’aime les femmes qui sont capables d’ajouter une touche vintage à leur look. Les trucs de seconde main et la tendance écolo me parlent énormément!

Quel est l’impact positif de la mode sur la femme, selon vous?

La mode, pour moi, c’est tout sauf superficiel : la mode a un impact direct sur le cerveau! Selon moi, les vêtements donnent du pouvoir : tu te sens vraiment au top de ce que tu peux être. Parfois, je vais magasiner avec des femmes qui me demandent de les aider et c’est fou comment un visage peut s’illuminer juste quand tu les mets dans un vêtement qu’elles n’auraient jamais osé porter et qu’elles voient à quel point ça les avantage. Ça se passe entre les deux oreilles, mais une fois que tu comprends qu’il n’y a rien à ton épreuve, tu peux porter ce que tu veux et je te jure, tu peux avoir le goût de changer de travail et de métier, quand tu trouves enfin ton style! Ça te donne des ailes et tu vois ton plein potentiel!

Philippe Manh Truong Nguyen

Virginie Coossa

Qui sont vos muses, côté mode?

En ce moment, j’aime beaucoup Mélissa Nepton. C’est une designer québécoise que je suis depuis longtemps et je trouve que, de plus en plus, son travail est affirmé. Elle met de l’humour dans sa mode, ce sont des vêtements qui sont « portables » mais qui ont toujours des petits designs surprenants. Par exemple, elle a récemment lancé une collection avec des petits renards et je trouve ça vraiment bien!  

Quel est l’impact positif de la mode sur la femme, selon vous?

À l’ère des médias sociaux, je dirais qu’il n’y a pas seulement qu’un impact positif… Quand je vois des jeunes filles dont la carrière en entier est basée sur les maillots de bain qu’elles portent, ça me fait un peu capoter. Mais bon, je suis de la « vieille école »! Sinon, l’impact positif, c’est que de plus en plus, on accepte toutes sortes de formes corporelles et il n’y a plus de style « in » ou « out ». Si tu veux t’habiller en t’inspirant des années 1980, avoir un style punk ou plus sexy : je pense que tout est possible. Il y a une plus grande ouverture d’esprit et on voit de tout. Qui on est, ça passe par notre style aussi. Je pense qu’il y a une espèce de tolérance et d’acceptation générale apportées par les médias sociaux.

Philippe Manh Truong Nguyen

Geneviève Borne

Qui sont vos muses, côté mode?

Je trouve que la plus belle femme qui a marché sur Terre, c’est l’actrice américaine Grace Kelly! C’est vraiment une femme qui a laissé une empreinte très forte parce qu’elle avait un style fabuleux. Elle était déjà une princesse, avant même de le devenir pour vrai, en épousant le prince de Monaco! Sinon, à travers les années, il y a eu d’autres femmes inspirantes, comme Madonna, qui a été une muse pour moi à bien des niveaux : son style et sa détermination. Puis, je dirais David Bowie aussi. Même en tant que femme, on peut avoir un modèle masculin!

Quel est l’impact positif de la mode sur la femme, selon vous?

En général, je pense que l’impact positif est de s’habiller d’une façon où on se sent bien. Vêtues d’une manière qui représente bien notre humeur ou qui nous met en confiance, c’est certain que ça entraîne un bel effet. Que ce soit la mode ou pas, en fait : je pense qu’il faut trouver son style personnel, dans la vie.

Philippe Manh Truong Nguyen

Lolitta Dandoy

Qui sont vos muses, côté mode?

J’aime beaucoup le fait que la mode n’a pas d’âge. J’ai toujours mis de l’avant qu’il fallait laisser la place à tous et à toutes, en mode. Ainsi, il y a deux femmes auxquelles je pense qui sont âgées de plus de 50 et 60 ans : Lyn Slater et Grece Ghanem. Il y aussi Iris Apfel, qui, elle, a plus de 90 ans. Ce sont trois femmes excentriques qui s’expriment continuellement en mode. J’adore qu’on puisse continuer de s’exprimer ainsi, même quand on n’est pas ce qu’on voit dans les magazines.

Quel est l’impact positif de la mode sur la femme, selon vous?

Je suis contente d’avoir mentionné ces trois femmes, car l’impact positif se voit vraiment à travers ce genre de modèles. Puis, les réseaux sociaux ont des côtés négatifs, oui, mais un aspect positif qu’ils ont est de mettre de l’avant des personnes très diversifiées. À travers ça, plein de femmes réalisent qu’elles peuvent s’approprier la mode. Quand on parle de mode, on pense souvent aux tendances. Cependant, il y a aussi le côté qui nous fait nous sentir bien dans notre peau, la première impression qu’on donne aux autres et ça, c’est positif. De pouvoir trouver à travers la mode d’aujourd’hui des gens qui nous ressemblent, qui nous correspondent et qui nous donnent l’impression que peu importe qui on est, peu importe notre âge, on peut continuer à s’amuser avec la mode et se sentir bien dans notre peau.

Philippe Manh Truong Nguyen

LE CHAÎNON c’est une association d’entraide qui a pour mission d’accueillir de manière inconditionnelle et sans jugement les femmes en difficulté. Avec un hébergement sécuritaire et aidées d’intervenants, les femmes accueillies au Chaînon effectuent une démarche qui favorise leur retour à l’autonomie et au pouvoir personnel et social. Le Chaînon, c’est aussi 66 lits prêts à accueillir ces femmes chaque nuit (avec un taux d’occupation de 100% tous les jours), 50 000 repas servis par année (un coût de 0, 38$ chacun, grâce à des dons de nourriture), 105 employés et 200 bénévoles.

 

RELUXE c’est un événement mode alliant philanthropie, passionnés de mode et accessoires de luxe, en plus d’être écologique, car tous les vêtements mis en vente dans le cadre de ses activités sont des pièces de seconde main griffées. Tous les revenus provenant de la vente d’articles lors de RELUXE sont remis à la Fondation du Chaînon. « Acheter un chandail à 15$ équivaut à servir 45 repas aux femmes en difficulté qui séjournent au Chaînon. Par exemple, les vêtements dans lesquels défilent les stars lors du Défilé RELUXE, sont mis en vente le lendemain à la boutique Le Chaînon. Si on réussit à vendre tout ça pour 1000$, on a 3000 repas », mentionne notamment Ody Giroux, présidente de la Fondation Le Chaînon.