Retour

Des lunettes intelligentes pour aider les enfants autistes

Les Google Glass pourraient avoir un grand impact sur la vie des enfants autistes. Des chercheurs ont lancé une application en lien avec le produit de la Silicon Valley, qui permet aux personnes atteintes d’un spectre de l’autisme (TSA) de déceler les émotions des personnes qui les entourent.
 
Connectée à un téléphone intelligent et aux lunettes lancées par le géant californien, l’application Superpower Glass permet aux enfants atteints d’un TSA de percevoir les émotions exprimées par leurs interlocuteurs en temps réel, qu’ils peinent à déceler habituellement.
 
« Les enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme ont du mal à reconnaître les expressions faciales, à établir un contact visuel et à s’engager dans des interactions sociales », explique le groupe de 10 chercheurs de l’Université Standford dans un compte-rendu publié sur le site NPJ Digital Medecine.
 
Au Canada, un enfant sur 66 reçoit un diagnostic de TSA.
 
Des émojis au service des autistes
 
Une fois connectée aux lunettes, l’application capte les expressions faciales des personnes de l’entourage. Elles suggèrent à l’enfant de choisir parmi une gamme de huit icônes exprimant des sentiments : triste, en colère, effrayé, surpris, calme, dégoûté, content et « bof » (« meh », en anglais). L’application confirme ou infirme ensuite la réponse de l’enfant, qui raffine ainsi sa capacité à décoder les expressions.
 
Des résultats concluants
Pour encourager leurs jeunes patients à porter les Google Glass, les experts ont créé trois jeux adaptés aux lunettes, visant à favoriser le contact visuel, à améliorer les interactions sociales et à confirmer l’identification des émotions dans des contextes sociaux.
 
L’ingéniosité des scientifiques a été mise à l’épreuve auprès de 14 participants âgés de 3 à 17 ans atteints d’un TSA. Après 10 semaines d’utilisation à raison de 60 minutes par semaine, 12 des 14 utilisateurs ont démontré une amélioration dans leurs contacts oculaires et leurs interactions sociales. Les enfants se sont également dits ouverts à utiliser les lunettes à l’école et à la maison, se montrant même amusés par le dispositif.
 
Une percée qui donnera probablement tort à tous ceux qui affirmaient que les Google Glass étaient voués à l’échec !

 


Vous aimerez aussi