Retour

Dormir plus longtemps, bon pour le cholestérol?

Quelle est votre relation avec le sommeil ? Certains ne jurent que par la grasse matinée, alors que d’autres sautent du lit à l’aube, peu importe l’heure à laquelle ils se sont couchés. Mais si l’avenir n’appartient ni aux insomniaques ni aux lève-tard... à qui appartient-il ?

Tout simplement à ceux qui optent pour un sommeil d’une durée de 6 à 10 heures, révèle une étude coréenne menée par la Seoul National University College of Medicine.

Nocif, le manque de sommeil ?

Vous voulez garder la ligne ? Dormez au moins 6 heures par nuit ! En effet, le manque de sommeil ferait augmenter le tour de taille, selon les chercheurs, qui ont analysé les données médicales de plus de 133 000 Sud-Coréens âgés de 40 à 69 ans.

De plus, les insomniaques masculins pourraient développer le syndrome métabolique, un problème de santé qui peut causer entre autres le diabète, l’hypertension, la maladie rénale chronique et la dyslipidémie.

Morphée n’a pas que des avantages

Les grands dormeurs ne sont pas en meilleure posture. En plus d’augmenter les risques d’être affecté par un syndrome métabolique, dormir plus de 10 heures par nuit aurait pour effet de hausser le taux de triglycérides sanguins, ce qui peut favoriser des problèmes cardiovasculaires.

L’étude, publiée dans la revue BMC Public Health, indique également que les femmes qui restent longtemps dans les bras de Morphée auraient une glycémie plus élevée. De plus, elles seraient plus enclines à présenter un faible taux de « bon » cholestérol, le cholestérol HDL, dont le rôle est d’éliminer l’excès de « mauvais » cholestérol dans le corps.

Comme dans toute bonne chose, le rendez-vous avec la divinité des rêves doit donc avoir un début… et une fin !


Vous aimerez aussi