En étudiant attentivement des fossiles, des chercheurs ont découvert que la véritable vocation des carapaces des tortues n'était pas d'offrir une armure protectrice à la petite bête, mais de faciliter leur enfouissement pour échapper au climat aride de l'Afrique du Sud il y a 260 millions d'années.

Chez les premiers dinosaures à porter des plumes, ces organes ne servaient pas à voler. Il en va de même pour la carapace des tortues : une équipe internationale de paléontologues vient de découvrir qu’elle jouait à l’origine un tout autre rôle que celui de protéger le corps de leurs ancêtres préhistoriques.


Choix de l'éditeur

 

En étudiant attentivement des fossiles d’Eunotosaurus africanus récemment mis au jour, les chercheurs ont compris que la vocation de la carapace primitive de ces petits dinosaures était plutôt de faciliter leur enfouissement. Les petites bêtes arrivaient ainsi à échapper au climat aride de l'Afrique du Sud, où elles vivaient il a 260 millions d'années.

Il faut dire que les eunotosaures portaient une carapace partielle, formée de larges os, plutôt que la véritable armure dans laquelle les tortues contemporaines peuvent se dissimuler entièrement.

Cette découverte a fait l’objet d’un article dans la plus récente livraison de la revue Current Biology.

Les plus récents