Retour

La Grande Barrière de corail ne peut plus être sauvée…

Le plan actuel de protection du plus grand récif corallien du monde est voué à l’échec. C’est du moins l’avis du comité d’experts qui conseille le gouvernement australien et celui de l’État du Queensland, où se trouve cet écosystème unique, quant aux moyens de le protéger.

Les deux tiers des coraux du gigantesque récif ont en effet été sévèrement endommagés en 2016 et 2017 par le phénomène de blanchissement que cause le réchauffement des eaux côtières australiennes. Le phénomène semble d’ailleurs voué à s’aggraver au cours des prochaines années, en raison des changements climatiques.


10 faits surprenants sur les océans


Selon les experts, la protection de la Grande Barrière devient dans ces conditions irréaliste.

Leur nouvelle proposition est plus modeste : il s’agirait de préserver la « fonction écologique » de base du récif corallien, c’est-à-dire de maintenir son écosystème en vie, mais sous une forme moins riche que celle que nous connaissions jusqu’ici.

Commentaires