Retour

Portrait inspirant : l'Atlantique à la nage, le défi d'Heidi Levasseur

Heidi Levasseur

Heidi Levasseur se prépare à relever un défi colossal : traverser l’océan Atlantique à la nage.

Certains diront que c’est complètement fou! Pourquoi vouloir relever un tel défi?  

Je suis de ceux qui trouvent ça inspirant. Je trouve fascinant la capacité de l’humain à prendre un rêve qui semble d’abord impossible et qui en fait un projet concret. Un pas à la fois, Heidi Levasseur transforme son désir fou de traverser l’océan Atlantique à la nage en objectif réalisable.  

Qui est Heidi Levasseur?

Celle que l’on surnomme la sirène du Québec est originaire de Cap-Rouge en banlieue de Québec. Petite, ses cours de natation lui procurent un immense bonheur. Adolescente, elle s’inscrit dans un programme en sport-étude axé sur la natation. À l’âge de 15 ans, elle traverse le lac Memphrémagog à la nage. L’année suivante, elle participe à La traversée du lac St-Jean. Elle est alors la plus jeune candidate à réussir ces exploits. Elle joint ensuite l’équipe canadienne en Coupe du monde avec laquelle elle gagnera la médaille de bronze à Lauzanne, en Suisse. Par la suite, divers événements l’obligent à s’éloigner de l’univers de la natation. Cependant, lorsqu’une passion nous tient. Il est difficile de s’en défaire complètement.

Un rêve qui vient tout chambarder

Après quelques années où elle a l’impression de tourner en rond, sans trouver de véritable objectif à sa vie, elle fait un rêve où elle se trouve dans des eaux vierges inexplorées. Elle s’y sent profondément bien et elle comprend que sa mission n’est pas sur la terre, mais bien dans l’eau.

Ce songe puissant l’incite à reprendre l’entrainement au début de 2009. Elle participe à la descente du Saguenay, de Chicoutimi à la Baie, et remporte la première position chez les femmes. Cette victoire l’encourage à aller de l’avant.

Elle entreprend ensuite la descente de la rivière Saint-Maurice qui correspond à 165 km de natation échelonnés sur 5 jours. Ce qu’elle réussit haut la main. Les années suivantes lui permettent de relever de nombreux défis telles que la descente du fleuve St-Laurent de Montréal à Québec, soit un 250 km de nage, et celle de Québec à Matane, qui correspond à 350 km.

À travers ces entrainements, on lui confirme ce qui sommeille en elle : s’il y a quelqu’un qui peut traverser l’océan à la nage, c’est bien elle!

Le défi Atlantica : traverser l’océan Atlantique à la nage

Heidi Levasseur s’est donc mise à rêver de traverser l’océan Atlantique. Évidemment, lorsqu’une telle pensée effleure notre esprit, on doit être tenté de la repousser dans un coin de notre cerveau. Toutefois, parfois, le rêve s’avère trop grand pour être dissimulé.

Une équipe s’est donc formée tout autour d’elle pour que ce rêve puisse se transformer en projet concret. Heidi Levasseur ne se lancera pas seule dans l’océan et elle ne nagera pas sans arrêt! On la surnomme la sirène, mais elle est humaine! Quelques personnes la suivront donc à bord d’un catamaran, des marins d’expérience, mais aussi un médecin pour veiller sur sa santé.

Elle nagera environ 8 heures par jour, en respectant bien sûr les conditions climatiques. Des vêtements seront créés sur mesure pour que les requins demeurent loin d’elle ou encore qu’elle soit protégée des piqures de méduses. De plus, un kayakiste l’accompagnera en permanence durant ses blocs de natation pour assurer sa sécurité.

Une recherche de financement ardue

L’aspect du financement dans la réalisation d’un tel projet est non négligeable. Les coûts sont évalués à près d’un million de dollars! Comment trouver une telle somme? Heidi Levasseur ne s’en cache pas, c’est loin d’être facile. Elle est en pleine recherche de commanditaires et tente d’ouvrir toutes les portes possibles, autant au Québec qu’en France et même au Sénégal.

Heureusement, des projets de recherche se collent au sien, ainsi qu’une équipe de production d’un documentaire. Car au-delà de cet exploit, Heidi Levasseur souhaite mettre en lumière la beauté de l’océan sous toutes ses formes, conscientiser la population à la protection de l’eau, de nos océans et de leurs écosystèmes. L’eau qui nous entoure est précieuse, tout comme la vie qui s’y trouve.

Un départ prévu en décembre 2019

Les mois filent et Heidi Levasseur devrait quitter le Sénégal en décembre 2019 pour arriver au Brésil 4 à 6 mois plus tard. La distance à parcourir est d’environ 3 000 km et devrait correspondre à environ 2 millions de coups de bras. Si la météo s’avère clémente, environ 150 jours devraient être nécessaires pour relever ce défi.

Nage vers tes rêves!

Le leitmotiv d’Heidi Levasseur est « Nage vers tes rêves ». En effet, nous devrions tous nous entrainer à nager vers nos rêves. Et on lui souhaite de réaliser le sien! Elle deviendrait alors la première femme au monde à réaliser un tel exploit.

Si vous désirez participer à la traversée à votre façon, vous pouvez faire un don ou acheter un bijou de la collection Atlantica.

Suivez l'évolution du Projet Atlantica d'Heidi Levasseur sur Facebook ou sur heidilevasseur.ca