Disparu depuis un demi-siècle, le tigre de la Caspienne pourrait revivre.

Une équipe internationale de chercheurs soutenue par la World Wildlife Foundation œuvre à réintroduire ce tigre en Asie centrale. Elle compte pour ce faire sur une autre sous-espèce qui est étroitement liée à ce tigre disparu sur le plan génétique : le tigre de Sibérie.

Le plan, que les chercheurs expliquent dans un article publié dans la revue Biological Conservation, consiste à réintroduire des tigres de Sibérie au Kazakhstan. Les premières étapes de la recherche ont en effet permis d’identifier les zones riveraines de la rivière Ili et du lac Balkhach comme les régions les plus propices à ce retour du tigre sauvage en Asie centrale.

Les tigres de la Caspienne pouvaient mesurer jusqu’à 290 cm et peser jusqu’à 220 kg. Les autorités kazakhstanaises sont favorables à sa réintroduction sur leur territoire.

Commentaires