Retour

Garçon ou fille : comment influencer le sexe de bébé?

La première chose que tout futur parent souhaite, c’est que son enfant soit en santé. Une fois que cette question importante est réglée, on entre dans les fameux : « Ah, vous avez deux fils, vous devez espérer une fille! » et « Un p’tit garçon à maman, ça serait le fun! ». Eh bien, les moyens pour tenter d’influencer le sexe de bébé avant la relation sexuelle où il sera peut-être conçu sont encore aussi nombreux et farfelus qu’ils l’étaient à l’époque de nos grands-parents!

 

On va se le dire : malgré la panoplie de conseils prodigués par des youtubeurs  et youtubeuses de tous genres sur le Web, ça fait parfois du bien de retourner à la source et de faire confiance aux bons vieux remèdes de grand-mère! Mais bon, comme dans n’importe quoi, il faut en prendre et en laisser… Pourtant, certains futurs parents croient durs comme fer qu’ils peuvent choisir le sexe de leur bébé avant même de le concevoir.

 

Un p’tit garçon sur commande!

Vous souhaitez agrandir votre famille? Vous désirez secrètement – ou zéro subtilement – avoir un petit garçon chéri à chouchouter, pendant que papa est impatient de pratiquer mille et un sports avec lui? Apparemment, manger des testicules de lapin quelques heures avant de faire l’amour augmenterait vos chances d’avoir un fils. Reste à savoir si vous avez le goût d’oser ce mets peu ragoûtant dans votre assiette! En parlant d’alimentation, il semblerait que celle-ci joue un rôle important… Par exemple, un taux d’acidité moins élevé chez la femme favoriserait la conception d’un garçon. Les experts vous conseillent donc d’augmenter votre consommation de viande, de poisson et de légumes tels que l’asperge, la courgette, le fenouil et le navet.

 

Une belle chambre rose, SVP!

Si vous avez plutôt le grand rêve d’avoir une petite fille, sachez que les aliments à privilégier dans votre assiette seraient les produits laitiers, les légumes verts et beaucoup de chou. Fait étonnant : cette méthode basée sur l’alimentation pourrait atteindre dans les 90% de chance d’avoir l’enfant du sexe souhaité, que ça soit un garçon ou une fille! Sinon, vous pouvez toujours tenter ce truc qui remonte à la nuit des temps et qui consiste à pincer le testicule droit de votre partenaire durant l’acte – précisément le coït – pour avoir un bébé de sexe féminin. Mais bon, il est possible que monsieur n’apprécie pas! De toute façon, les experts s’entendent pour dire que ce conseil est de la foutaise, alors vaut peut-être mieux ne pas l’essayer…

 

Un horaire programmé

Finalement, si vous êtes du genre à avoir votre calendrier à l’œil et à planifier votre horaire à l’heure près, sachez que si votre cycle menstruel est régulier, vous pouvez prévoir faire l’amour exactement au moment de votre ovulation pour avoir un garçon ou maximum trois jours avant et minimum quatre après pour concevoir une fille. Méthode qui fonctionnerait à 70%.

 

Alors, votre méthode, c’est laquelle?

 


Vous aimerez aussi