Retour

20 000 tonnes de BPC à Saint-Basile-le-Grand

Le 23 août 1988, 3 000 résidents de Saint-Basile-le-Grand ont dus être évacués à la suite d’un incendie criminel dans un entrepôt de BPC (Biphényles polychlorés), un produit chimique industriel toxique.

En raison de la contamination du sol, de l’air et de l’eau, les sinistrés devront attendre 18 jours avant de retrouver leur domicile. Cet incendie provoqua une polémique qui dura plusieurs mois sur l’élimination de ses substances dangereuses.


Choix de l'éditeur

 

Le responsable de l’incendie fut acquitté faute de preuves, mais pris de remords, il avoua son geste 14 ans plus tard. De son côté, le propriétaire de l’entrepôt s’est volatisé en Floride. La grande classe!

Ce n’était pas drôle pour les sinistrés à l’époque, mais maintenant que le lieu de l’incendie est devenu un champ paisible, on revoit le sketch "Les Slomeau et les BPC" de Rock et Belles-Oreilles avec grand plaisir.

Pour en savoir plus, voici un reportage plus détaillé sur les Archives de Radio-Canada

Plus d'articles

Commentaires