Retour

Des archéologues découvrent un homme avec une langue de pierre

Des archéologues britanniques ont découvert sur un site romain du village de Stanwick, dans l’est de l’Angleterre, le squelette d’un homme dont la langue amputée avait été remplacée par une pierre.

Selon les chercheurs de l’organisme public Historic England qui l’ont analysé, ce squelette à la mutilation unique était celui d’un homme qui a vécu au 3e ou au 4e siècle de notre ère. Il avait probablement atteint la trentaine au moment de sa mort.


10 artefacts inexpliqués


L’homme a été enterré face contre terre. Cette pratique inhabituelle pourrait signaler une volonté de l’empêcher de revenir hanter les vivants, estiment les archéologues.

Difficile de savoir si l’homme s’est automutilé ou s’il a subi cette amputation de la langue en guise de châtiment pour un crime qu’il aurait commis. Les lois romaines n’en font pas mention, mais un tel châtiment a existé dans d’autres sociétés, comme la France et l’Allemagne du Moyen Âge.

Quant à la pierre qui se trouvait à la place de sa langue, le responsable du projet chez Historic England Simon Mays croit qu’elle a pu servir à « compléter » le cadavre avant l’enterrement.

Commentaires