Retour

La flammèche : l’assassinat de l'archiduc François-Ferdinand d’Autriche

Ville de vienne

Assassination of Archduke Franz Ferdinand of Austria (1863-1914) and his wife Sophie von Hohenberg (1901-1990), by a Serb, on 28 June 1914, Illustration from French newspaper

Crédit photo: Le Petit Journal, July 12, 1914

Le 28 juin 1914, un événement qui semble à priori n’être qu’un acte terroriste isolé allait précipiter le monde occidental dans un des conflits les plus meurtriers du XXe siècle.

Ce jour-là, l'archiduc François-Ferdinand d’Autriche et son épouse, la duchesse de Hohenberg, défilaient dans les rues de Sarajevo. Depuis quelques années, la tension entre les nationalistes serbes qui souhaitaient la création d’une Grande Serbie indépendante et l’Empire austro-hongrois ne cessait de monter.

Parmi la foule, trois conspirateurs, membres du groupe révolutionnaire de la Jeune Bosnie (Mlada Bosna), attendent le passage du cortège. Le premier tireur n’arrive pas à viser la voiture de l’archiduc correctement. Son complice, muni d’une bombe ou de la dynamite, rate la voiture du couple princier à son tour, mais blesse grièvement des passagers de la deuxième voiture et des gens dans la foule.

 Ferdinand's Jacket

N’ayant pas eu la chance de tirer, le troisième conspirateur, Gavrilo Princip, s’engouffre dans un restaurant. Quelques heures plus tard, l’archiduc décide d’aller visiter les blessés de l’attentat à l’hôpital. Comble de malchance, son chauffeur s’engage à contresens sur la rue où Princip s’était réfugié, lui donnant l’occasion d’atteindre le couple princier. On raconte que l’archiduc aurait dit à sa femme : « Reste en vie pour les enfants! » mais cette dernière s’éteint quelques minutes plus tard.

C’était le jour de leur quatorzième anniversaire du mariage. Bien que l’implication réelle du gouvernement serbe dans l’affaire n’a jamais été prouvée, un mois plus tard, l'Autriche-Hongrie lance un ultimatum en dix points au gouvernement serbe qui refuse l’intervention de la police autrichienne sur son territoire pour chercher les coupables de l’attentat.

Franz Ferdinand

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, déclenchant le réseau d’alliances qui allait plonger l’Europe dans la Grande Guerre de 1914-1918.