Retour

Assassiné pour avoir marqué dans son propre but

Le 2 juillet 1994, le joueur de soccer colombien Andrés Escobar, 27 ans, était assassiné dans le stationnement d'une boîte de nuit de Medellin par le garde du corps des frères Gallon, trafiquants de drogues tristement célèbres. À chaque balle tirée, le meurtrier criait « Goal » comme un commentateur sportif. Qu’avait fait Escobar pour mériter une mort aussi violente? Il avait marqué dans son propre but lors d’un match opposant la Colombie aux États-Unis pour la Coupe du monde américaine. La victoire de 2-1 pour les Américains provoqua l’élimination rapide de la Colombie.

Carte d'Andres Escobar, coupe du monde de soccer 1994

Les funérailles du populaire joueur ont attiré plus de 120 000 personnes. Il n’a jamais été prouvé si l’assassinat était l’oeuvre d’un seul homme ou s’il avait été commandité par un syndicat de jeu de hasard ou des trafiquants de drogue.

Revoici les images du but qui lui a couté la vie:

 

(sources : Wikipédia et So Foot) 

Commentaires