En avril 1945, le dictateur italien Benito Mussolini était arrêté par la Résistance italienne alors qu’il tentait de s’enfuir à la suite de la retraite des armées allemandes.

Depuis l’été 1943, Mussolini dirigeait la République de Salò un état fantoche contrôlé par les nazis au nord de l’Italie. En avril 1945, le Duce se réfugie à Milan pour tenter de négocier sans succès un accord avec le Comité de libération nationale Nord Italie (CLNAI) avant la libération officielle de la ville.

Le 25 au matin, pour une raison obscure, il choisit de quitter la ville en douce avec quelques acolytes fascistes. Sa maîtresse, Clara Petacci le rejoindra en chemin. Sur la route, les fuyards se joignent à des soldats allemands en retraite. Malgré la tentative de cacher Mussolini déguisé en sergent allemand au fond d’un camion, il est reconnu et sera arrêté, puis exécuté avec ses compagnons et sa maîtresse sur ordre du Comité de libération nationale (CNL).

Dans une mise en scène démontrant la colère du peuple envers le dictateur, les 5 cadavres sont pendus par les pieds sur la Piazzale Loreto de Milan. On prend tout de même le soin de mettre une épingle à couche pour retenir la jupe de Clara Petacci. Cette démonstration de rage immortalisée par Vincenzo Carrese compte parmi les clichés les plus célèbres de XXe siècle.

Le cadavre de Mussolini (deuxième à gauche) à côté de Clara Petacci et des 3 autres fascistes exécutés à Piazzale Loreto en 1945.

Crédit photo: Renzo Pistone

Pour en savoir plus sur le contexte de l'arrestation et l'exécution de Mussolini, je vous suggère ce reportage de l’INA avec des images d’archives. (Attention coeur sensibles s'abstenir!)

Commentaires