Retour

La Bataille des plaines d'Abraham: une conquête de 30 minutes

Le 13 septembre 1759 eut lieu la Bataille des plaines d’Abraham, que l’on voudrait glorieuse, héroïque et acharnée, mais qui fut courte (environ 30 minutes) et mal dirigée par deux généraux qui y laisseront chacun leurs peaux. Installée devant Québec sur la pointe Lévy à l’île d’Orléans, l’armée anglaise commandée par James Wolfe bombarde la ville jour et nuit depuis le mois de juin. Derrière les fortifications de Québec, la résistance dirigée par le marquis de Montcalm devait tenir jusqu’à l’arrivée du temps froid. Dans une tentative désespérée, Wolfe envoie ses troupes escalader la falaise par la plage au Foulon pour se rendre aux Plaines où il espère une confrontation armée contre les troupes de Montcalm. Et le pire, c’est que son plan fonctionne ! Au lieu d’encercler les Anglais sur les Plaines, Montcalm choisit de les lancer dans une bataille rangée, une décision qui sera lourde de conséquences.

Quelques jours plus tard, le commandant Ramezay signait la capitulation de la ville qui avait pourtant encore des chances être sauvée avec l’arrivée des troupes du chevalier de Lévis.

Pour retracer les événements de la Conquête, je vous suggère de voir ou revoir le film « Le sort de l’Amérique » de Jacques Godbout:

 

Commentaires